Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Bruno Le Maire à Saint-Malo pour rassurer les hôteliers, restaurateurs et professionnels du tourisme

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Le ministre de l'économie Bruno Le Maire était à Saint-Malo ce vendredi 23 avril pour dialoguer avec huit représentants des hôteliers, restaurateurs et professionnels du tourisme. Pas plus de précisions sur la réouverture, mais des garanties apportées par le ministre.

Le ministre de l'économie Bruno Le Maire a rencontré plusieurs acteurs de l'hôtellerie, la restauration et du tourisme à l'hôtel de ville de Saint-Malo.
Le ministre de l'économie Bruno Le Maire a rencontré plusieurs acteurs de l'hôtellerie, la restauration et du tourisme à l'hôtel de ville de Saint-Malo. © Radio France - Evan Lebastard

Il n'est pas venu faire d'annonce fracassante. Bruno Le Maire, ministre de l'économie, était à Saint-Malo ce vendredi 23 avril d'abord pour rassurer les hôteliers, restaurateurs et professionnels du tourisme. Un échange d'une heure de questions-réponses avait lieu à l'hôtel de ville avec huit représentants des différents secteurs.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Ma responsabilité c'est d'accompagner la reprise, faire en sorte qu'on ne coupe pas les aides du jour au lendemain", a garanti Bruno Le Maire, alors que la reprise de l'activité se précise. L'occasion de rappeler la prolongation des prêts garantis par l'Etat (PGE) jusqu'au 31 décembre 2021. Il a fait face à des professionnels reconnaissant des aides accordées par l'Etat mais parfois confrontés à des blocages administratifs ou réglementaires qu'ils ont souhaité faire remonter.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Plusieurs sources d'inquiétudes également. La perspective d'une réouverture territorialisée pourrait par exemple accentuer la pénurie de saisonnier dans le secteur de la restauration s'inquiète Oscar Legendre, représentant local de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH). "Si un département voisin ouvre avant nous, le peu de main d'oeuvre ne sera plus disponible chez nous. Il va y avoir un effet siphon." 

Crainte aussi face aux frontières fermées alors que la clientèle étrangère représente 40% de la fréquentation des hôtels malouins. "Vous allez faire une très belle saison, j'en suis persuadé", veut rassurer Bruno Le Maire. Le ministre de l'économie met en avant sa promesse de ne pas augmenter les impôts des Français. Assurant que la mesure aura un effet pour les professionnels du tourisme. "Je préfère que cet argent parte chez les hôteliers et les restaurateurs que dans les caisses de l'État", insiste Bruno Le Maire.

Des professionnels qui ressortent satisfait de leur échange avec le ministre de l'économie. Même si les perspectives de réouverture dans les prochaines semaines restent toujours aussi floues.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess