Politique

Bruno Le Roux démissionne du gouvernement, Matthias Fekl le remplace au poste de ministre de l'Intérieur

Par Géraldine Houdayer, France Bleu mardi 21 mars 2017 à 18:10

Bruno Le Roux dans son bureau au ministère de l'Intérieur, en décembre 2016.
Bruno Le Roux dans son bureau au ministère de l'Intérieur, en décembre 2016. © AFP - Bertrand Guay

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a annoncé sa démission du gouvernement ce mardi. Il était sur la sellette après les révélations concernant l'emploi de ses deux filles adolescentes à l'Assemblée. Matthias Fekl, jusqu'ici secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, le remplace à l'Intérieur.

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a annoncé sa démission du gouvernement ce mardi. Il était sur la sellette après les révélations concernant l'emploi de ses deux filles adolescentes à l'Assemblée, et l'annonce de l'ouverture d'une enquête préliminaire par le parquet national financier. C'est Matthias Fekl, 39 ans, jusqu'ici secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, qui le remplace à l'Intérieur.

Bruno Le Roux a présenté sa démisssion afin de fournir toutes les précisions utiles à l'établissement de la vérité" - le communiqué de l'Elysée

"Sur la proposition du Premier ministre, le président de la République a mis fin aux fonctions de M. Bruno Le Roux et il a nommé M. Matthias Fekl, ministre de l'Intérieur" a indiqué l'Élysée dans un communiqué. M. Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur, a présenté sa démission afin de fournir toutes les précisions utiles à l'établissement de la vérité, dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte par le parquet financier", ajoute le communiqué.

Benoît Hamon lui avait conseillé de démissionner

Dans l'après-midi, le président François Hollande et le Premier ministre Bernard Cazeneuve ont rencontré le ministre. Benoît Hamon, le candidat du parti socialiste à l'élection présidentielle, a estimé ce mardi que "la décision la plus prudente, la plus sérieuse" pour Bruno Le Roux serait de démissionner. "Je considère que l'exemplarité, elle s'applique à tous, et qu'il est difficile de demander une règle pour les uns et qu'elle ne s'applique pas aux autres", a déclaré M. Hamon, lors d'un point de presse à Bruxelles.

Des CDD comme collaboratrices parlementaires

Selon l'émission "Quotidien" de TMC, Bruno Le Roux a employé ses filles en CDD comme collaboratrices parlementaires à l'Assemblée nationale lorsqu'elles étaient lycéennes puis étudiantes. Cité dans l'enquête, le ministre reconnaît l'embauche ponctuelle, en contrat à durée déterminée, de ses filles, "sur des étés, notamment, ou des périodes de vacances scolaires, mais jamais en permanence" alors qu'il était député de Seine-Saint-Denis. Selon "Quotidien", ses filles ont commencé à travailler pour leur père vers l'âge de 15-16 ans et ont cumulé respectivement 14 et 10 CDD entre 2009 et 2016, pour des revenus atteignant au total quelque 55.000 euros.

  - Visactu
© Visactu