Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"C'est sournois, ce n'est pas comme ça que la Corse va avancer"

jeudi 29 novembre 2018 à 20:02 Par Alexandre Sanguinetti et Patrick Vinciguerra, France Bleu RCFM

Paul Félix Benedetti, le leader de Core in Fronte était l'invité ce jeudi (29/11) l'invité de l'émission politique de RCFM, Vinti Minuti.

Paul-Félix Benedetti invité de RCFM
Paul-Félix Benedetti invité de RCFM © Radio France - rcfm

Bastia, Corse, France

Le chef de file de Core in Fronte n'est pas tendre avec la majorité territoriale, mais il ne se reconnaît pas dans l'opposition : "_Ce sont les tenants de la majorité qui nous qualifie d’opposition_. Faire des propositions annexes, avoir ses idées, c’est participer à la gestion de la Corse. Nous sommes adossés à une majorité intellectuelle et patriotique qui par ses sacrifices a permis à certains d’occuper aujourd’hui des sièges très bien rembourrés".

C'est sournois

"Quand des groupes politiques qui se disent démocrates n’ont jamais pris la peine de venir discuter avec nous, c’est sournois et ce n’est pas comme ça que la Corse va avancer".

Paul Félix Benedetti, invité de Vinti Minuti

Par ailleurs, concernant les futures échéances électorales, Paul Félix Benedetti a confirmé la présence de son mouvement aux municipales comme pour les futures territoriales : "_Core in Fronte par sa dimension sera présent aux futures élections municipales_. Je peux être candidat à Bastia ou ailleurs, voire pas candidat du tout… mais par rapport au désarroi des bastiais, et comme c’est une ville où j’habite depuis 40 ans, c’est sûr que j’y porte une attention particulière".

Paul Félix Benedetti