Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"C'est tout à fait choquant et indécent," les victimes des attentats du 13 novembre réagissent aux propos de Trump

dimanche 6 mai 2018 à 11:24 Par Géraldine Marcon, France Bleu Paris et France Bleu

Après les déclarations de Donald Trump ce vendredi soir devant la NR, le lobby pro-armes américain, les réactions sont nombreuses. Le Quai d'Osray mais également François Hollande en appellent au respect des victimes et l'association "Fraternité et Vérité" dénonce des propos choquants et indécents.

Donald Trump a provoqué un tollé avec ses propos devant la NRA sur les attentats du 13 novembre en France.
Donald Trump a provoqué un tollé avec ses propos devant la NRA sur les attentats du 13 novembre en France. © AFP - Nicholas Kamm

Les condamnations fusent après le discours du Donald Trump vendredi devant la NRA, le lobby américain pro-arme. Le président américain, qui a mimé la fusillade du 13 novembre 2015 au Bataclan, a défendu le port d'arme en expliquant qu'il y aurait eu moins de morts si les victimes avaient été armées

L'association de victimes du 13 novembre "Fraternité et Vérité" condamne fermement les propos de Donald Trump. "Instrumentaliser ainsi les victimes du 13 novembre 2015, _c’est tout à fait choquant et indécent, et c’est évidement ce que nous entendons dénoncer au plus haut-niveau_" a déploré le président de l'association Philippe Duperron. Nadine Ribet-Reinhart, membre "Fraternité et Vérité," a perdu son fils de 26 ans au Bataclan, elle est choquée par le comportement du président américain. "Le geste qu’il a fait de reproduire l’attitude des trois assaillants au bataclan et de tirer au fur et à mesure, c’est monstrueux, c’est indécent et on ne peut pas être président des Etats-Unis et faire ça". 

La libre circulation d’armes au sein de la société ne constitue pas un rempart contre les attaques terroristes" - Le Quai d'Orsay

Dans un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères ce samedi, le gouvernement a également réagit vivement à ces déclarations. _"La France exprime sa ferme désapprobation des propos du président Trump au sujet des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et demande le respect de la mémoire des victimes" écrit le Quai d'Orsay qui précise, "_chaque pays définit librement sa propre législation dans le domaine du port d’armes comme dans d’autres. La France est fière d’être un pays sûr où l’acquisition et la détention d’armes à feu sont strictement réglementées." Avant de conclure en avançant des chiffres, "les statistiques de victimes par arme à feu ne nous conduisent pas à remettre en cause le choix de la France en la matière".  

Des propos "indignes" pour Anne Hidalgo et Valérie Pécresse

Ce samedi, plusieurs personnalités politiques avaient réagi après cette sortie de Donald Trump. La maire PS de Paris Anne Hidalgo a dénoncéune "mise en scène des attentats de 2015 (...) méprisante et indigne", tout comme la présidente LR de la région Ile-de-France Valérie Pécresse, qui ajoute "combien de fusillades atrocement meurtrières auraient été évitées aux Etats-Unis avec un contrôle des armes à feu ?"

L'ancien président de la République François Hollande a quant à lui dénoncé les "propos honteux", "l'irrespect et l'outrance" de Donald Trump.