Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emotion de l'ancien maire de Loches à la mort de Valéry Giscard d'Estaing

-
Par , France Bleu Touraine

Parmi les innombrables hommages rendus à Valéry Giscard d'Estaing, décédé ce mercredi à 94 ans des suites du Covid, il y a celui de jean-Jacques Descamps. L'ancien maire de Loches et député d'Indre-et-Loire a croisé la route de l'ancien Président dont il était proche. Il retient un homme de cœur.

Pour le lochois Jean-Jacques Descamps, Valéry Giscard d'Estaing était un homme brillant, jeune. Un homme de cœur surtout.
Pour le lochois Jean-Jacques Descamps, Valéry Giscard d'Estaing était un homme brillant, jeune. Un homme de cœur surtout. © Maxppp - Thomas PADILLA

Jean-Jacques Descamps est sans doute l'homme politique tourangeau qui a le mieux connu Valéry Giscard d'Estaing.  L'ancien maire de Loches et ancien député d'Indre-et-Loire s'est engagé en politique dans les rangs de l'UDF, le parti créé pour VGE. "J’ai commencé ma carrière politique en créant à Lille puis à Loches les clubs Perspectives et Réalités qui l’ont soutenu dans sa campagne présidentielle et j’en suis fier." 

Valéry Giscard d'Estaing, c'était son modèle, son mentor aussi.  Jean-Jacques Descamps lui a rendu un hommage émouvant ce jeudi matin sur France bleu Touraine. 

"J'ai une grande tristesse, je suis même très ému quand j'en parle. C'est lui qui m'a mis le pied à l'étrier quand j'ai commencé ma carrière politique. Je croyais en cet homme jeune, brillant, intelligent et j'espérais beaucoup de lui. Et lui m'a fait confiance et m'a aidé dans ma carrière." 

VGE l'a soutenu aussi dans les moments les plus difficiles. Notamment en août dernier lors de la mort de son épouse. 

"Ma femme était l'une de ses plus proches collaboratrices. De là-haut, aujourd'hui, elle doit l'accueillir. Le jour de sa mort, il m'avait téléphoné et m'avait dit des choses personnelles extraordinaires. Il avait également assisté à la messe organisée pour son souvenir. C'était un homme de cœur". 

"Je suis très ému quand je parle de sa disparition" - Jean-Jacques Descamps

Jean-Jacques Descamps retient aussi l'homme des réformes. " Il avait une grande intelligence. Mais c'était aussi un homme d'une grande intuition. Après mai 68, il avait compris que la France avait besoin de changement, de rajeunissement et de grandes réformes sociétales. Des réformes qui n’étaient pas forcément à son avantage personnellement. Le droit de vote à 18 ans. Les jeunes n'étaient pas automatiquement des électeurs potentiels de Valéry Giscard d'estaing. Et pourtant il l'a fait. Comme l'IVG qu'il a soutenu contre vents et marées."

Jean-Jacques Descamps salue aussi ses réformes sur le conseil constitutionnel que les parlementaires peuvent saisir grace à lui. Et n'oublie pas non plus tout ce qu'il a fait pour l'Europe. L'élection des députés européens par exemple au suffrage universel c'est aussi grâce à lui. " On n'a peut-être pas toujours été juste avec lui. Les gens ont oublié ce temps de la réforme."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess