Politique

"Caen cause normand" rassemble 1200 personnes dans le débat sur la réunification de la Normandie

Par Francis Gaugain, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin mercredi 29 avril 2015 à 15:29

1200 personnes au Mémorial  pour défendre les atouts de Caen
1200 personnes au Mémorial pour défendre les atouts de Caen © Radio France - - Francis Gaugain -

Tout ce que la Basse Normandie compte de personnalités politiques , scientiques, économiques et culturelles s'est réunie mardi soir au Mémorial de Caen pour autocélébrer l'agglomération caennaise et ses atouts . Une démonstration de force dans le match qui oppose en ce moment Caen à Rouen pour devenir capitale régionale de la future grande Normandie.

Caen montre ses muscles

Ils sont venus. Ils étaient tous là ! Elus de droite et de gauche, acteurs économiques, scientifiques. Le monde de l'éducation et de la culture. Chercheurs, chefs d'entreprise, créateurs  de start-up, sportifs. Jusqu'au philosophe Michel Onfray. Tous bas-normands et fiers de l'être. Fiers également de démontrer que Caen a un rôle important à jouer dans le cadre de la réunification de la Normandie. La soirée "Caen cause Normand" organisée par l'agglomération  de "Caen-la-mer" a  rassemblé 1200 personnes ce mardi 28 avril au Mémorial de Caen.

Orelsan et Miss France en ouverture

C'est le rappeur Orelsan et l'ex-Miss France Malika Ménard qui ouvrent  le bal pour dire tout le bien qu'ils pensent de leur ville. Mais la soirée, animée par le journaliste et ancien rédacteur en chef de FR3-Caen Henri Sannier, tourne vite  à la démonstration de force de Caen dans son match face à Rouen. "quand je fais des conférences au Japon ou aux Etats-Unis, tout le monde connait l'université de Caen. L'une des plus anciennes de France" explique le philosophe  Michel Onfray. Créateur dans sa ville de l'université populaire de philosophie.

"Chez nous, en Inde, le scientifique qui ne connait pas le  GANIL de Caen est un ...con ! " lâche un chercheur indien du Grand accélérateur national d'ions lourds.

Le dirigeant de la  start-up caennaise Flayr (www.flayr.com), Olivier Cotinat, raconte  à son tour comment il a quitté la Silicon Valley en Californie pour s'installer, lui et son équipe, à Caen. Du minitel à la technologie  NFC, le paiement sans contact, tous ses outils ont vu le jour à Caen." Le prototype de la ville connectée et intelligente" ajoute  autre jeune chef d'entreprise.

Caen européen avant 15 ans

Les sportifs sont également venus en force. Les "courants de la Liberté" , la plus importante concentration de coureurs à pied  chaque année en province, ont fait le déplacement. Même détermination pour l'ancienne star  de football  Xavier Gravelaine. L' actuel directeur général du Stade Malherbe de Caen annonce  que Caen peut retrouver la coupe d'Europe dans un projet à 15 ans.

 

Xavier Gravelaine directeur général du Stade Malherbe de Caen - Radio France
Xavier Gravelaine directeur général du Stade Malherbe de Caen © Radio France

Un rouennais devenu...caennais

Les responsables du  festival de musique de  Beauregard , du  musée des Beaux Arts et du Mémorial de Caen ne manquent pas , eux aussi, de démontrer leur rayonnement. Et puis il y a Pierre Lefèvre. Un cuisinier lauréat de Master Chef sur TF1. Un rouennais venu s'installer à ... Caen. La belle prise de la soirée !

Caen incontournable

A l'issue de ces  3 heures d'autocélébration et de démonstration de force , le maire UMP de Caen Joel Bruneau pouvait savourer son plaisir. Et de conclure :

" Caen et son territoire ont énormément d'atouts à offrir à la Normandie . La normandie ne peut se faire qu'avec Caen  ! "

 

Joel Bruneau maire UMP de Caen - Radio France
Joel Bruneau maire UMP de Caen © Radio France - - Francis Gaugain -