Politique

Candidat malheureux à Bordeaux, Vincent Feltesse a été reçu à l'Élysée

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde mardi 25 mars 2014 à 16:31

Vincent Feltesse pendant la campagne
Vincent Feltesse pendant la campagne © Maxppp

Très discret depuis dimanche soir et sa défaite face à Alain Juppé, le désormais provisoire président de la Communauté urbaine de Bordeaux, a été reçu ce mardi par François Hollande au palais de l'Élysée.

Vincent Feltesse a perdu gros dimanche soir. S'il savait qu'il avait peu de chances de faire tomber Alain Juppé de son fauteuil de maire de Bordeaux, il n'envisageait pas vraiment une telle bérézina sur l'ensemble de la Communauté Urbaine. Au point de perdre d'ores et déjà son poste de président de l'agglomération.

Depuis dimanche soir, Vincent Feltesse ne parle plus à la presse. Il a annoncé son intention de rester médiatiquement muet jusqu'à vendredi et la première séance du Conseil municipal qui procédera à l'élection officielle d'Alain Juppé comme maire de Bordeaux. Cela ne l'empêche pas de rester actif. Il a ainsi réuni hier les maires socialistes de la Communauté Urbaine. Et, ce mardi donc, il a été reçu par le président de la République François Hollande.

Ce rendez-vous à l'Élysée permet de montrer que Vincent Feltesse n'est pas abattu par sa défaite et qu'il compte bien rebondir politiquement. Car sa situation est devenue instable. Il y a un an, il était maire de Blanquefort dans l'agglomération et président de la CUB. Dans les jours à venir, il sera simple conseiller municipal à Bordeaux et député en sursis puisqu'il devra rendre la place si Michèle Delaunay ne reste pas au gouvernement lors du remaniement qui pourrait intervenir dès le début de semaine prochaine.

"Vincent Feltesse est un outil précieux du dispositif socialiste. Il est reconnu par l'Elysée. Il ne faut pas que la défaite à Bordeaux le rende invisible" -Matthieu Rouveyre, porte-parole de la campagne de Vincent Feltesse

Privé de terrain pendant la campagne du second tour

En attendant de se relancer, Vincent Feltesse va jouer profil bas cette semaine dans la campagne du second tour des municipales. Même si Matthieu Rouveyre affirme qu'il serait prêt à donner un coup de main.

 "Vincent Feltesse est à la disposition des élus qui le solicitent mais son état d'esprit est de ne pas parasiter la campagne des candidats enagagés dans un second tour."

Et les candidats socialistes sur l'agglomération bordelaise semblent décidés à se passer de ses services. Deux meetings sont organisés demain mercredi à Saint-Médard-en-Jalles et à Pessac. Un autre jeudi à Mérignac. Parmi les têtes d'affiche figurent Alain Rousset et Noël Mamère. Mais pas Vincent Feltesse. Pendant ce temps-là, les candidats UMP s'arrachent le soutien d'Alain Juppé. 

Partager sur :