Politique DOSSIER : Les élections législatives en Auvergne

Les deux députés élus ce dimanche dans le Cantal

Par Charlotte Jousserand, France Bleu Pays d'Auvergne dimanche 18 juin 2017 à 20:24

Vincent Descoeurs et Jean-Yves Bony sont les députés élus dans le Cantal.
Vincent Descoeurs et Jean-Yves Bony sont les députés élus dans le Cantal. © Radio France -

A l'issue du second tour des élections législatives, deux députés Les Républicains ont été élus dans le département du Cantal ce dimanche. Les résultats dans ces deux circonscriptions du département.

Depuis ce dimanche soir, on connaît les noms des députés du Cantal. Dans les deux circonscriptions, ce sont des députés du parti Les Républicains/UDI qui ont été élus.

1ère circonscription : Vincent Descoeur (LR)

Vincent Descoeur (Les Républicains) a été élu député de la 1ère circonscription d'Aurillac dans le Cantal avec 51,11% des suffrages en battant François Danemans (La République en marche); 48,89% des voix, au second tour des élections législatives 2017. Vicent Descoeur a 54 ans, il est enseignant de biologie. Marié et père de deux enfants. Il est président du Conseil départemental du Cantal, il est aussi conseiller départemental du canton d’Arpajon, vice-président de la nouvelle communauté de communes de la Châtaigneraie, et conseiller municipal de Montsalvy. Il a débuté sa carrière politique en 1988 comme conseiller général. Vincent Descoeur a été député de la première circonscription du Cantal entre 2007 et 2012.

Vincent Descoeur n'était pas en ballotage favorable au premier tour. Il avait obtenu 32,97% des voix face à François Danemans avec 36,65% des suffrages.

2e circonscription : Jean-Yves Bony (LR)

Jean-Yves Bony (Les Républicains) a été élu dimanche député de la 2e circonscription de St-Flour-Mauriac dans le Cantal avec 55,76% des suffrages en battant Patricia Rochès (La République en marche), 44,24% des voix, au second tour des élections législatives 2017. Jean-Yves Bony est un agriculteur de 62 ans. Il est maire de la commune d'Ally depuis 2001, il a été conseiller général du Cantal jusqu'en 2015. Suppléant d'Alain Marleix lors des législatives de juin 2007, il a siégé à l'Assemblée nationale du 20 juillet 2007 au 13 décembre 2010, à la suite de la nomination de ce dernier au gouvernement.