Politique

CARTE | Comment les parlementaires périgourdins distribuent-ils leur réserve parlementaire ?

Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord lundi 11 janvier 2016 à 2:38

Découvrer le montant des aides allouées en 2016 aux communes de Dordogne.
Découvrer le montant des aides allouées en 2016 aux communes de Dordogne. - Benjamin Fontaine

France Bleu Périgord s'est procuré les répartitions des réserves parlementaires des six députés et sénateurs de Dordogne. Découvrez quels projets ont été sélectionnés pour l'année 2016.

Chaque année, l’État accorde des subventions aux parlementaires français. La réserve parlementaire s'élève aujourd'hui en moyenne à 130.000 euros pour chaque député ou sénateur, mais les membres du bureau de l'Assemblée nationale, les vice-présidents et présidents de groupe reçoivent plus d'argent.

Avec cette enveloppe les élus peuvent ensuite soutenir des investissements décidés par des communes ou des communautés d'agglomération. Ils peuvent aussi aider des associations à mener à bien certains de leurs projets. Avant la fin d'année 2015, les parlementaires ont dressé une liste des investissements qu'ils souhaitent soutenir. Elle sera ensuite valider ou non dans le courant du mois de janvier par le rapporteur du Budget.

France Bleu Périgord s'est procurée les listes des sénateurs socialistes Claude Bérit-Debat, Bernard Cazeau et des députés Germinal Peiro, Pascal Deguilhem, Colete Langlade et de la députée écologiste Brigitte Allain.

A travers ces cartes,  découvrez quelles communes et associations devraient percevoir de l'argent des parlementaires en 2016.

Zoomez sur la carte avec la roulette de votre souris où cliquez sur "+" et "-" en haut à gauche. En cliquant sur les points vous décrivez quelle commune ou association a été sélectionnée pour recevoir une subvention, le montant alloué, dans quel but et par qui.

Ce qu'il faut en retenir

Aucun secteur du Périgord ne semble oublié. Petites et grandes communes vont recevoir de l'argent de l’état pour les aider à mener à bien leurs projets. Bernard Cazeau est le parlementaire qui, cette année, dispose de la plus grosse enveloppe. Sa réserve s'élève à 173.000 euros. "J'ai bénéficié d''argent qui n'avait pas été utilisé par d’autres collègues. En région parisienne par exemple, certains n'utilisent pas tout", explique le sénateur socialiste.

Même constat pour Claude Bérit-Débat dont la réserve a été rallongée de 20.000 euros."Tant mieux pour la Dordogne" sourit le sénateur. Les deux élus ont choisi de favoriser les projets visant à restaurer le patrimoine périgourdin. L'argent de leur réserve servira aussi à construire de nouveaux bâtiments publics ou à aménager les bourgs de petites communes.

"Cela n'a rien à voir avec le fait que j'ai été maire de la commune" - Pascal Deguilhem

Les projets soutenus par la députée écologiste Brigitte Allain sont eux tournés vers la jeunesse et la solidarité. Elle a privilégié le milieu associatif périgourdin, mais donnera aussi un peu d'argent à "Inf'OGM" un site d'information sur les OGM décrit comme "critique et indépendant".

Le député Pascal Deguilhem a décidé de consacrer la quasi-totalité des 130.000 euros de sa réserve parlementaire à des associations tournées elles aussi vers le sport et la jeunesse. On remarque toutefois qu'une seule commune bénéficiera en direct d'un subvention, celle de Saint-Aquilin. Pascal Deguilhem en a été le maire pendant 19 ans, et en 2014 il avait déjà accordé une partie de sa réserve à ce village. "J'ai tout simplement trouvé le projet de réaménagement du bourg intéressant, mais cela n'a rien à voir avec le fait que j'ai été maire de la commune," nous a-t-il confié.

"J'aide Thiviers comme j'aide d'autres communes de ma circonscription" - Colette Langlade

Pascal Deguilhem n'est d'ailleurs pas le seul à avoir choisi d'accorder une aide à une commune qui lui est proche. Dans la liste de Colette Langlade, députée du Périgord Vert figure la ville de Thiviers, dont elle a été conseillère municipale et où elle réside. Quelques 25.000 euros iront ainsi au réaménagement de places._ "C'est un nouveau maire et son projet m'a paru intéressant, j'ai donc décidé d'aider cette municipalité comme j'aide d'autres communes de ma circonscription. Il n'y a rien à voir avec la couleur politique de cette majorité."  _En dehors de la Dordogne, 1.000 euros de la réserve de Colette Langlade iront aussi à la Ligue nationale de l'enseignement.__

Enfin, il faut noter que Germinal Peiro est le seul à avoir fait le choix de donner à une association caritative de Dordogne, la Banque Alimentaire. Lui aussi privilégie l'aide aux petites communes, mais il n'a pas hésité à accorder 9.000 euros au club de kayak de Castlenaud-la-Chapelle. Club où il sa licence. "C'est un coup de main pour acheter un mini-bus. Ils reçoivent beaucoup moins d'aides que les clubs des villes plus importantes alors qu'ils réalisent de meilleurs performances."

Si toutes les listes fournies par les élus sont validées par le ministère de l'intérieur, les communes devraient recevoir leurs aides dans le courant de l'été.