Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

CARTE - Coronavirus : quels sont les départements placés sous surveillance renforcée ?

-
Par , France Bleu
France

Le Premier ministre a annoncé ce jeudi que 20 départements français connaissent actuellement une situation préoccupante face au virus qui continue de circuler dans le pays. Ces départements sont donc désormais sous "surveillance renforcée" pendant les prochains jours.

20 départements sont sous "surveillance renforcée" depuis le 25 février 2021 (illustration).
20 départements sont sous "surveillance renforcée" depuis le 25 février 2021 (illustration). © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES/Maxime JEGAT

Face à la montée de l'épidémie, le Premier ministre a annoncé ce jeudi lors d'une conférence de presse que 20 départements français connaissent actuellement une situation préoccupante.  Ces départements visibles sur la carte ci-dessous sont placés sous "surveillance renforcée" et pourraient connaître de possibles mesures supplémentaires le 6 mars prochain si la situation continue à se dégrader, selon Jean Castex.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les départements concernés recouvrent toute l'Ile-de-France, le Rhône, les Bouches-du-Rhône, une grande partie des Hauts-de-France, la Drôme, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle ou encore l'Eure-et-Loir. "J'ai demandé aux préfets d'engager des concertations avec les élus en vue [...] d'envisager, dans tout ou partie de ces territoires, des mesures de freinage proches de celles mises en place à Nice et Dunkerque" cette semaine, a ajouté le Premier ministre.

Outre les Alpes-Maritimes et le Nord, onze départements métropolitains connaissent un taux d'incidence supérieur à 250 cas pour 100.000 habitants sur les sept derniers jours, au-dessus donc du seuil d'alerte maximale défini par les autorités sanitaires. En Ile-de-France, le taux d'incidence a encore bondi de 280 à 301 cas pour 100.000 habitants sur sept jours entre dimanche et lundi, selon les derniers chiffres diffusés ce jeudi par l'Agence régionale de santé.

Le Premier ministre a également déclaré ce jeudi que "la situation sanitaire de notre pays s'est dégradée ces derniers jours." "Après plusieurs mois de plateau, le virus gagne de nouveau du terrain depuis une semaine", a poursuivi Jean Castex qui a rappelé qu'un "confinement n'est jamais anodin" et qu'il fallait tout faire pour le "retarder". 

Concernant les vaccins, Jean Castex a annoncé ce jeudi que la vaccination contre le Covid-19 pour les plus de 65 ans sera ouverte à partir de début avril. Autre annonce du Premier ministre : la vaccination sera proposée à tous les plus de 50 ans d'ici mi-mai.

25.000 nouveaux cas de contaminations ont été comptabilisés ce jeudi contre 22.000 il y a une semaine, a annoncé Olivier Véran.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess