Politique

CARTE - Élections départementales : 135 candidatures dans les 27 cantons de Haute-Garonne

France Bleu Toulouse lundi 9 mars 2015 à 6:00

Sur les 27 cantons haut-garonnais, pas moins de 135 candidatures ont été enregistrés (soit autant de candidates et de candidats) aux élections départementales des 22 et 29 mars 2015. Retrouvez sur notre carte interactive la liste complète et leurs couleurs politiques.

Liste des abréviations : DVD : Divers droite ; DVG : Divers gauche ; EXG : Extrême gauche ; FG : Front de Gauche ; FN : Front national ; PG : Parti de Gauche ; SE : Sans étiquette ; SOC : Parti socialiste ; UD : Union de la droite ; UG : Union de la gauche ; UMP : Union pour un mouvement populaire ; VEC : Europe-Écologie–Les Verts. Déplacez-vous et zoomez pour voir plus clairement, cliquez sur les cantons pour afficher la liste des candidats. Source : ministère de l'Intérieur 

Quelque 135 binômes sont candidats dans les 27 cantons haut-garonnais, soit 270 candidates et candidats, car depuis la réforme des élections départementales, les candidature se font à deux : nécessairement un homme et une femme. En moyenne, ce sont cinq binômes qui se présentent dans chacun des cantons, jamais moins de quatre, jamais plus de six.

Avant la réforme, les Hauts-Garonnais élisaient 53 conseillers généraux, avec les 27 cantons et le nouveau découpage, ils seront 54. Toulouse et son agglomération ne comptaient que 15 cantons sur 53, avec le nouveau découpage, ils sont désormais 14, mais sur 27 cantons, et donc largement majoritaires. Le rééquilibrage "démographique" des cantons s'est fait au détriment des régions plus éloignées comme le Lauragais ou le Comminges.

Le Front national présente des candidats partout

Pour la première fois, le Front national va présenter des candidats et des candidats dans chacun des cantons du département, le parti entend consolider son implantation des municipales de 2014. Autre première, la droite se présente unie face aux électeurs sous la bannière "Ensemble pour la Haute-Garonne". L'UMP, l'UDI et le Modem se verraient bien faire comme aux municipales à Toulouse, et faire basculer le département pourtant aux socialiste depuis 70 ans. Première également pour le parti Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan, il parvient à présenter trois binômes dans trois cantons.

Du côté de la gauche, la situation est plus éclatée : les Verts soutiennent selon les cantons les candidats du Parti communiste français ou ceux du Parti de Gauche, ou alors ils se présentent sous leurs propres couleurs. Une situation qui alimente la concurrence à gauche pour un Parti socialiste déjà malmené par les sondages.

Les élections départementales - France Bleu vous explique tout

À LIRE AUSSIFrance Bleu Toulouse vous fait vivre les élections départementales en Haute-GaronneLes élections départementales avec France Bleu