Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Catherine Coutard mènera la liste de gauche aux municipales à Montélimar

-
Par , , France Bleu Drôme Ardèche

La gauche partira unie pour les municipales de mars prochain à Montélimar (Drôme). La conseillère municipale d'opposition Catherine Coutard a annoncé sa candidature ce lundi soir à la tête d'une liste qui se veut un large rassemblement de la gauche et de citoyens.

Catherine Coutard a présenté sa candidature ce lundi soir à Montélimar
Catherine Coutard a présenté sa candidature ce lundi soir à Montélimar © Radio France - Nathalie Rodrigues

Montélimar, France

Catherine Coutard va donc mener sa troisième campagne aux municipales à Montélimar(Drôme). Tête de liste en 2001 et 2008, colistière du socialiste Johann Matti en 2014, c'est elle qui mènera la liste de la gauche en mars 2020. Elle a officialisé sa candidature ce lundi soir.

Deux collectifs citoyens, de sensibilité de gauche et écologiste, s'étaient constitués pour préparer l'échéance. "Osons Montélimar", un groupe constitué par le commerçant de centre-ville Jacques Sébille contre le projet l'Envol, s'est aussi joint au mouvement de réflexion. En discutant ensemble, ils ont estimé que c'était Catherine Coutard qui était la plus qualifiée pour mener la liste. La chevènementiste, conseillère municipale d'opposition, a également le soutien du PS et des Verts et elle insiste sur sa volonté d'un "rassemblement des citoyens de gauche". 

Leur programme n'a pas encore été dévoilé mais reposera sur trois piliers rassembleurs : démocratie citoyenne, écologie et solidarité. 

La gauche, déjà unie en 2014, n'avait pas réussi à détrôner le maire sortant radical Franck Reynier, réélu avec 52% des voix dans une triangulaire avec le FN au second tour. Cette fois, la configuration est un peu différente avec une liste menée par le LR Julien Cornillet et une autre de la députée LREM Alice Thourot. Cela profitera-t-il à la gauche ? Franck Reynier -qui n'est pas encore officiellement candidat- était donné vainqueur dans un sondage réalisé par l'Ifop mi-octobre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu