Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après la mairie, la droite devrait remporter Limoges Métropole

-
Par , France Bleu Limousin

C'est un petit peu le troisième tour des élections municipales : ce mercredi, les élus des 20 communes de Limoges Métropole vont désigner le président de la communauté urbaine, pour six ans. Fort de la victoire de la droite à Limoges, Guillaume Guérin devrait être élu.

Guillaume Guérin, bras droit du maire de Limoges, est en bonne place pour remporter la présidence de la communauté urbaine Limoges Métropole
Guillaume Guérin, bras droit du maire de Limoges, est en bonne place pour remporter la présidence de la communauté urbaine Limoges Métropole © Radio France - Jérôme Edant

Le suspens ne sera pas aussi fort qu'à Marseille, ce mercredi, à partir de 9h30 au Centre culturel Jean Moulin à Limoges. Pour la première fois depuis 2002 et la création de la communauté d'agglomération, un candidat de droite devrait être élu à la tête de la communauté urbaine. Et c'est Guillaume Guérin (Les Réupublicains), 33 ans, qui devrait la présider. Élu en troisième position à Limoges, sur la liste d'Émile-Roger Lombertie, Guillaume Guérin n'a toujours pas officiellement annoncé sa candidature, mais il devrait bien être le représentant de la droite. 

30 voix à Limoges + 12 qui font une majorité

Grâce au poids que représente Limoges (132 000 habitants sur les 208 000 de l'agglo), la droite a déjà assuré 30 sièges sur les 74 de la communauté urbaine. Mercredi, les maires de Panazol, Fabien Doucet, de Couzeix, Sébastien Larcher et d'Isle, Gilles Bégout, qui pèsent quatre sièges chacun, devraient aussi lui apporter leur soutien. Cela ferait 42 sièges, soit quatre de plus que la majorité absolue... sans même tenir compte du vote des 11 maires élus sans étiquette. 

En face, le bloc de gauche ne représente que 20 voix, dont sept limougeaudes, acquises grâce aux 41% réalisés au second tour des municipales par Thierry Miguel. Face à cette défaite inéluctable, que même à gauche, on ne conteste pas, la question est la suivante. Faut-il, mercredi, présenter tout de même un candidat ? Ou laisser Guillaume Guérin seul en lice ? 

Plusieurs vice-présidents de gauche ? 

Car la proposition d'une gouvernance commune est sur la table. Depuis la fin du second tour, dimanche 28 juin, les tractations se multiplient. La droite a proposé à la gauche de gouverner avec elle, et lui offrirait même plusieurs vice-présidences, dont certaines stratégiques, comme les finances. Une co-gestion pour éviter de revivre les cinq ans tendus entre l'opposition de droite et le président de gauche, Gérard Vandenbroucke. Après sa disparition, les rapports s'étaient déjà pacifiés, sous la houlette de son successeur, Jean-Paul Duret, à partir de mars 2019. Les membres de ce "bloc de gauche" avaient une dernière réunion, ce mardi soir, pour prendre une décision. 

Quelle que soit la gouvernance de Limoges Métropole, les projets seront nombreux pour administrer cette communauté de 20 communes et de plus de 200 000 habitants. Limoges Métropole est ainsi notamment en charge de la gestion des transports, la voirie, la distribution de l'eau, de l'électricité et du gaz ainsi que la gestion des déchets, et des grands équipements. Parmi les dossiers sur la table du futur président, l'arrivée du bus à haut niveau de service (BHNS), dont les futures deux lignes, espérées pour 2030, font l'objet d’études. Sur son bureau figureront aussi, notamment, la poursuite de la modernisation de la station d'épuration et le renouvellement urbain des quartiers du Val de l'Aurence et de Beaubreuil. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess