Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ce qu'il faut retenir des élections départementales dans les Ardennes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

La majorité départementale sortante, de droite et du centre, conserve une majorité confortable à l'issue du second tour des élections départementales dans les Ardennes mais elle est battue par d'autres candidats de droite sur 3 cantons. L'opposition de gauche gagne un siège.

Bureau de vote (illustration)
Bureau de vote (illustration) © Radio France - AURÉLIE LAGAIN

Après un second tour de scrutin marqué par une très forte abstention à 67,27%, la majorité départementale sortante de droite et du centre emporte largement dans les Ardennes et totalise plus de la moitié des suffrages exprimés dans le département. 

Le RN perdant 

Qualifié au second tour en ballotage défavorable dans 8 des 19 cantons ardennais, le Rassemblement national ne parvient pas à faire son entrée dans l'assemblée départementale et réunit 9,99% des suffrages exprimés par les Ardennais. 

Des surprises lors des duels droite-droite

Sur les 27 conseillers sortants qui se représentaient, 22 ont été réélus. Les cinq évincés étaient tous soutenus par la majorité départementale. 

Quatre d'entre eux ont été battus par d'autres candidats de droite : Claude Wallendorff et Isabelle Coquet sur le canton de Givet, Joseph Afribo sur celui de Rethel et Françoise Jeannelle sur le canton de Signy-l'Abbaye.  

Président sortant et candidat à sa propre succession, Noël Bourgeois, réélu dès le premier tour avec plus de 63 % sur le canton d'Attigny, ne veut pas y voir une dissidence : "Nous allons solliciter ces candidats élus pour savoir s'ils souhaitent intégrer la majorité départementale, à condition bien évidemment, qu'ils soutiennent le candidat de cette majorité à la présidence", a-t-il déclaré au soir du second tour. Le prochain président du conseil départemental des Ardennes sera élu ce jeudi 1er juillet

L'opposition gagne un siège

Sur le canton de Villers-Semeuse, Dominique Nicolas-Viot (divers droite) perd également son siège, battue par son ancien binôme, Jérémy Dupuy (divers gauche). À la faveur de cette séparation, l'opposition de gauche gagne un siège, en la personne de Cathy Ninin, nouvelle coéquipière de Jérémy Dupuy. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess