Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Montauban : ce qu'il faut retenir du débat entre les candidats

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie

France Bleu Occitanie poursuit sa tournée des débats avant le premier tour des élections municipales le 15 mars. Ce mardi 25 février, quatre candidats au siège de maire à Montauban ont débattu, en public, depuis les salles de Balbi de l'hôtel Mercure (ancienne CCI), allée Mortarieu.

Brigitte Barèges, Pierre Mardegan, Arnaud Hilion et Thierry Viallon débattent ce mardi 25 février à Montauban.
Brigitte Barèges, Pierre Mardegan, Arnaud Hilion et Thierry Viallon débattent ce mardi 25 février à Montauban. © Radio France - Julien Corbière

Les quatre chefs de file des principales listes en course à Montauban ont confronté leurs arguments, pendant une heure et demie, à un peu plus de deux semaines du premier tour des élections municipales :

  • Brigitte Barèges, maire Les Républicains sortante : liste "Pour Montauban"
  • Arnaud Hilion, PS, PCF, PRG, Générations.s, Place publique, Montauban citoyenne, EELV : liste "L'alternative pour Montauban"
  • Thierry Viallon, RN : liste "Montauban avec vous, pour vous"
  • Pierre Mardegan, LREM, UDI, Mobilisés pour le Tarn-et-Garonne : liste "Osons Montauban"
France Bleu Occitanie organise le débat des municipales à Montauban, ce mardi 25 février. - Radio France
France Bleu Occitanie organise le débat des municipales à Montauban, ce mardi 25 février. © Radio France - Pierre Galibert

Vous pouvez réécouter le débat à Montauban

Montauban, ville de droite ou ville de gauche ?

"Montauban était un ville où on connaissait des violences urbaines comme dans d'autres villes", affirme d'entrée Brigitte Barèges, la maire Les Républicains sortante, qui rejette toute fracture entre socialistes et radicaux. Arnaud Hilion, se réjouit d'avoir fait l'union à gauche avec un tiers de candidats issus de la société civile sur sa liste "L'alternative pour Montauban". Le candidat du Rassemblement National, Thierry Viallon trouve que "dire que Montauban est de droite est un peu risible" avant d'ajouter que "Brigitte Barèges est toujours prête au grand écart". Pour Pierre Mardegan, le candidat centriste (LREM, UDI entre autres) qui se revendique "de droite et de gauche, au centre" : "tout cela ne montre rien de très nouveau".

Le stationnement préoccupant dans la ville

"Je suis seule contre trois", déplore Brigitte Barèges. "A la différence de mes adversaires, je dois à la fois défendre un bilan et présenter un projet". La maire Les Républicains sortante insiste sur l'importance d'avoir des résidents et pas que des commerces pour avoir un cœur de ville qui vit. "Le problème des déficits de places existera toujours à Montauban", répond Thierry Viallon (RN), qui promet 1 000 places supplémentaires à proximité immédiate du centre-ville, au niveau du jardin des plantes, avec des parkings relais au Nord et au Sud de la ville. Il conteste l'idée d'enlever les voitures. Pierre Mardegan, pour la République en Marche, estime que les travaux du parking de la cathédrale ont "asphyxié les commerçants". S'il est élu, il s'engage à remettre toutes les délégations de service public sur la table. Le candidat de la gauche, Arnaud Hilion se veut "pragmatique" pour les parkings payants qui sont, dit-il, "vides à 40% parce que les utilisateurs n'ont pas les moyens de les payer". Il veut donc réfléchir à permettre aux habitants de se rendre au centre-ville à un tarif raisonnable. 

Le public est venu nombreux assister au débat d'avant élections municipales à Montauban. - Radio France
Le public est venu nombreux assister au débat d'avant élections municipales à Montauban. © Radio France - Pierre Galibert

"La gratuité des transports en commun, c'est une utopie", pour Thierry Viallon, tête de liste du Rassemblement National. "Il n'y a que les communistes qui soient pour les transports gratuits", précise la maire sortante les Républicains Brigitte Barèges.

L'hôpital de Montauban au cœur de l'actualité

Pierre Mardegan veut déménager l'hôpital de Montauban. Le candidat LREM - UDI, qui travaille à l'hôpital, assure que "reconstruire un établissement de santé, ça ne se fait plus". Il insiste sur "la sécurité et le confort des malades" et assure que reconstruire l'hôpital sur site serait beaucoup plus coûteux. Thierry Viallon, pour le RN, garantit une "position plus médiane". Pour lui, une rénovation serait de "toute façon coûteuse et limitée au bout d'une vingtaine d'années". Il veut lui aussi sortir l'hôpital du centre-ville mais en le laissant sur la commune montalbanaise.

Pierre Mardegan et Thierry Viallon sont d'accord pour déplacer l'hôpital de Montauban du centre-ville. - Radio France
Pierre Mardegan et Thierry Viallon sont d'accord pour déplacer l'hôpital de Montauban du centre-ville. © Radio France - Pierre Galibert

Arnaud Hilion veut laisser l'hôpital sur place et Brigitte Barèges assure que le personnel est opposé au déplacement de l'établissement hospitalier et que l'hôpital doit rester en centre-ville pour les personnes âgées qui n'ont pas de voiture. 

Arnaud Hilion et Brigitte Barèges. - Radio France
Arnaud Hilion et Brigitte Barèges. © Radio France - Pierre Galibert

La sécurité et le souvenir des attentats de 2012 à Montauban

Pour Thierry Viallon, "même si des choses ont été faites, il manque une présence policière". Le candidat RN veut augmenter de 50% le nombre de policiers municipaux. Pour la maire sortante les Républicains, "il y a aussi le commissariat" et donc la police nationale. Brigitte Barèges insiste sur l'importance de la coordination des services. Pour le candidat de la gauche et des écologistes, Arnaud Hilion, "il faut remettre les policiers municipaux au contact de la population". Il promet qu'il remettra la police municipale dans son cœur de métier, dans l'îlotage. Enfin, selon Pierre Mardegan, pour LREM et UDI, "Brigitte Barèges distribue les bons et les mauvais points". "La sécurité est la première des injustices sociales".

Montauban dans l'ombre de Toulouse ? 

La candidate Les Républicains, Brigitte Barèges, veut faire de Montauban, le "Aix-en-Provence" de Toulouse : "une ville moyenne où il fait bon vivre". Montauban a gagné 11 000 habitants en quelques années. La maire sortante veut malgré tout "conserver la qualité de vie" des Montalbanais. Elle insiste sur la complémentarité entre Montauban et Toulouse. "C'est le deuxième pôle économique de Midi-Pyrénées". Pour Arnaud Hilion, Montauban ne peut pas être Aix-en-Provence parce que "Montauban n'est pas montée dans le train universitaire au moment où elle aurait dû à la fin des années 2000". Le candidat de l'union de la gauche et des écologistes qualifie cela de "faute politique". "Aujourd'hui, vous êtes fâchée avec la Terre entière et c'est très dur de faire rayonner la ville de Montauban dans ces conditions", avance le candidat LREM - UDI Pierre Mardegan. Thierry Viallon, pour le Rassemblement National, veut en finir avec la politique de logements sociaux dans le cœur de ville pour revenir à de beaux programmes immobiliers "pour attirer une population qui désire quitter des zones de la périphérie toulousaine". Ils sont tous les quatre d'accord pour refuser l'idée que Montauban intègre un jour, l'agglomération toulousaine.

La Ligne à Grande Vitesse sur les rails pour les candidats

Le candidat du RN Thierry Viallon se dit "circonspect" tout en espérant que la LGV arrive à Montauban. "Il faut rester à l'écoute" pour le candidat soutenu par LREM et l'UDI, Pierre Mardegan, qui estime qu'il sera capable de développer des projets de cette ampleur. A gauche, Arnaud Hilion "partage l'avis général". "Nous y travaillons depuis 2005" conclut Brigitte Barèges. "Aujourd'hui, tout est prêt !"

Dix débats jusqu'aux élections sur France Bleu Occitanie

Les candidats ont jusqu'à ce jeudi 27 février pour présenter leur liste complète de 71 noms et participer aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020. Se présentent également, aujourd'hui, à Montauban, deux autres listes :

  • Richard Blanco, Lutte ouvrière : liste "Faire entendre le camp des travailleurs"
  • Julie Bougel, liste citoyenne : liste "Montauban en commun"

France Bleu Occitanie organise des débats chaque mardi soir jusqu'au premier tour des municipales. Les deux derniers se déroulent le 3 mars à Rodez et le 10 mars à Saint-Gaudens.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu