Infos

Ce qu'il faut retenir du premier tour des municipales en Basse-Normandie

Par Bénédicte Courret, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin lundi 24 mars 2014 à 12:37

Avranches (Manche).
Avranches (Manche). © By Man vyi (own photo) - Creative commons

La défaite-surprise de l'UMP Guénhaël Huet à Avranches, les quadrangulaires annoncées à Cherbourg et Lisieux, Philippe Duron fragilisé à Caen, le Front National qui se maintient dans plusieurs villes : les principaux enseignements de ce premier tour des municipales en Basse-Normandie.

#Surprise

Le député-maire sortant UMP d'Avranches Guénhaël Huet se présentait pour un troisième mandat. Et le voilà défait dès le premier tour. Son adversaire, David Nicolas, un novice en politique, obtient 53,59% des voix. Et les deux hommes semblent aussi surpris l'un que l'autre de ce résultat.

Guénhaël Huet peine à trouver une explication à ce camouflet.

Guénhaël Huet, maire sortant d'Avranches, battu au premier tour

David Nicolas estime que son adversaire "a pêché par excès d'orgueil ".

David Nicolas, élu dès le premier tour à Avranches

#Caen

Comme le prédisait notre sondage Ipsos/Steria il y a quelques jours, le maire sortant socialiste de Caen, Philippe Duron, est en difficulté dans sa ville. Le candidat UMP Joël Bruneau le devance et il annonce déjà son alliance avec la centriste Sonia de la Provôté.

#Quadrangulaires

À Cherbourg, les quatre candidats semblaient envisager de se maintenir ce dimanche soir. Le maire sortant socialiste Jean-Michel Houllegatte récolte 39,20% des voix mais son principal adversaire, l'UMP David Margueritte, est à 34,06%. Le divers-droite Jean Levallois et le Front de Gauche Ralph Lejamtel sont en position de se maintenir.

À Lisieux, les électeurs pourraient également avoir le choix entre quatre candidats dimanche prochain. Le maire sortant Bernard Aubril arrive en tête avec 36,48% des voix, sans être investi par quiconque.

"Pas d'accord entre les deux tours" (Bernard Aubril)

Bernard Aubril, maire sortant de Lisieux (sans étiquette)

Son ancien adjoint, Eric Lehéricy, investi par l'UMP mise sur les abstentionnistes pour compenser son retard (28,17%). 41,3% des électeurs de Lisieux sont restés chez eux.

"On est à la croisée des chemins" (Eric Lehéricy)

Eric Lehéricy, candidat UMP à Lisieux

Le socialiste Laurent Sodini assure quant à lui qu'il a bien reçu le message des électeurs. Et enfin, le candidat FN Benjamin Piel, 23 ans, se maintient avec un score de 10,4%.

#Extrême

Et Benjamin Piel n'est pas le seul à être en position de se maintenir au second tour en Basse-Normandie. Dans certaines communes, le FN est déjà sûr d'avoir des sièges. C'est le cas dans la Manche ou le représentant du parti d'extrême-droite Jean-Jacques Noël se félicite de ce résultat.

Dans le Calvados, Philippe Chapron était candidat à Caen. Il récolte 7,32% des suffrages. Mais il note surtout qu'à Lisieux et Bayeux, les candidats FN vont pouvoir se maintenir au second tour.

Philippe Chapron, FN Calvados

> Pour retrouver tous les résultats en Basse-Normandie et partout en France.

 

Partager sur :