Politique

Ce qu'il faut retenir du second tour des municipales en Haute-Normandie

France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) lundi 31 mars 2014 à 8:44

Deuxième tour des élections municipales : Dimanche 30 mars
Deuxième tour des élections municipales : Dimanche 30 mars © Radio France

Front National, vague bleue, renouvellement des générations : les réactions de politiques de Haute-Normandie aux résultats des élections municipales.

#Front National

Le Front National a réalisé de gros scores pour ce second tour des élections municipales, en Haute-Normandie comme partout en France. À Rouen, le FN entre au conseil municipal avec deux élus. Dans l'Eure, le FN aura des conseillers municipaux dans plusieurs villes, en plus d'Evreux, à Louviers, Vernon et aux Andelys. Emmanuel Camoin, candidat à Évreux a obtenu 12% des suffrages.

Emmanuel Camoin, élu FN à Évreux

#> Vague bleue

La vague bleue nationale est aussi passée par la Haute Normandie, 11 villes ont basculé à droite dont Fécamp, Montivilliers, Évreux. Le Havre avait réélu Edouard Philippe dès le 1er tour. Son prédécesseur - président de l'UMP en Haute-Normandie - Antoine Rufenacht, évoque son analyse de ses résultats.

Antoine Rufenacht, UMP

Frédéric Sanchez, président - socialiste - de l'agglomération de Rouen (CREA) nous livre également son analyse de ces résultats en Haute-Normandie. Lui a été réélu dès le premier tour dans sa commune de Petit-Quevilly.

Frédéric Sanchez, président CREA PS

#Dieppe reste communiste

À Dieppe, aucune difficulté pour le maire communiste sortant Sébastien Jumel réélu. C'est l'une des plus grandes villes de France dirigée par un communiste. Sébastien Jumel est réélu avec 50,37% des voix (l'UMP André Gautier est à 35%, le DVG Bernard Brébion 14,5%).

Sébastien Jumel, maire PC de Dieppe

 

#Les résultats vus par Michel Bussi

Michel Bussi est le politologue que vous entendez régulièrement sur France Bleu Haute-Normandie. Il est professeur à l'Université de Rouen. Et il nous livre son analyse des résultats de ce second tour des élections municipales.

Second tour en Haute-Normandie : l'analyse de Michel Bussi

 

 

 

Partager sur :