Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Ce qui fait tenir le parti socialiste dans la Loire

mercredi 10 janvier 2018 à 19:20 Par France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Saint-Étienne Loire

Alors que le PS s'apprête à quitter Solferino, l'hôtel où il était installé depuis 1980, que des fédérations se séparent de leurs salariés ; dans la Loire, les troupes semblent tenir bon. Les socialistes ligériens s'apprêtent à mener campagne contre Laurent Wauquiez et attendent beaucoup du congrès.

Le local du PS, rue du midi à Saint-Étienne, saccagé en octobre 2016.
Le local du PS, rue du midi à Saint-Étienne, saccagé en octobre 2016. © Radio France - AL

Dans la Loire, le Parti socialiste bouge encore et il devrait le montrer prochainement en menant campagne contre Laurent Wauquiez, le président de Région, devenu président du parti les Républicains. "Des militants nous ont demandé des tracts, des argumentaires pour prouver que ce qu'il fait n'est pas bon pour notre territoire", raconte Johann Cesa, le numéro 2 de la fédération départementale. "Dans la Loire et en région Auvergne Rhône-Alpes, nous avons une responsabilité supplémentaire, celle de s'opposer à Laurent Wauquiez parce qu'on connait ses ambitions pour 2022", insiste-t-il. 

Actuellement 550 adhérents ligériens seraient à jour de leur cotisation au PS, sachant qu'environ 250 autres pourraient encore "régulariser" leur situation pour pouvoir participer au congrès du parti, et notamment voter entre les différents textes, les motions que les candidats à la tête du Parti socialiste. À ce moment-là, les socialistes de la Loire pourront donc se compter. "Les militants sont vraiment attentifs à ce qu'on veut faire de ce congrès", explique Isabelle Dumestre, à la tête de la section de Saint-Étienne.

Finances compliquées

Un PS 42 qui tient bon, alors que financièrement ça n'est pas simple. Le parti lui verse désormais quatre fois moins d'argent, 1.500 euros par mois au lieu de 5.000 l'an dernier. La fédération qui ne s'est toujours pas remise du saccage de son siège stéphanois : plusieurs dizaines de milliers d'euros de dégâts après le passage des manifestants anti-armement d'octobre 2016. 

Il a aussi fait le choix de réduire la voilure : le PS n'a plus que deux locaux avec celui de Saint-Chamond, préférant rendre les clés à Roanne, dans la plaine et dans l'Ondaine. Un choix qui lui permet de garder ses salariés, une personne à temps plein et une autre à mi-temps, alors que des suppressions de postes ont eu lieu dans d'autres départements.