Politique

Centrafrique : l'opération Sangaris va-t-elle être prolongée ?

France Bleu mardi 25 février 2014 à 7:57

Environ 1.600 soldats français sont déployés en Centrafrique
Environ 1.600 soldats français sont déployés en Centrafrique © MaxPPP

Le Parlement examine ce mardi le prolongement de l'opération militaire Sangaris en Centrafrique. Le vote devrait, sans surprise, être favorable à une opération plus longue. Mais les débats risquent d'être animés en raison des difficultés rencontrées par les soldats sur le terrain.

L'opération devait être "rapide", avait promis le gouvernement début décembre, aux premiers jours de l'opération Sangaris. Mais "ce sera plus long que prévu" , a avoué le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian. Ce mardi, les députés et les sénateurs doivent se prononcer sur le prolongement de l'opération Sangaris. 

Un vote nécessaire pour les opérations supérieures à quatre mois - avec un vote anticipé, car fin mars, les travaux du Parlement seront suspendus à cause des élections municipales. Les autorités militaires demandent un prolongement pour consolider la sécurisation du pays . Prolongement qui devrait être adopté sans problème par le Parlement : seuls quelques députés UMP devraient voter contre, les élus communistes et d'autres députés de l'opposition pourraient également s'abstenir.

Trois soldats morts sur le terrain

Mais le débat parlementaire risque d'être moins aisé que le vote : la situation en Centrafrique s'est envenimée ces dernières semaines, tournant à un cycle de représailles mutuelles entre chrétiens et musulmans, que certaines ONG n'ont pas hésité à qualifier de "nettoyage ethnique"

En outre, la France est pour l'heure seule à assumer la facture de l'opération : les soldats européens ne sont pas encore arrivés sur place, et une possible intervention des casques bleus de l'ONU n'est pas à prévoir avant cet été si l'on en croit les spécialistes. Trois soldats français sont d'ores et déjà morts sur le terrain, dont un dimanche, tué dans un accident de la route.