Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales : ils sont nés avant les années 50 et se représentent en mars 2020

-
Par , France Bleu Provence

Ces maires sont des barons de la politique locale en Provence. À 70 ans passés, ils briguent un nouveau mandat aux élections municipales de 2020 après avoir régné pendant plusieurs décennies.

Illustration - Façade d'une mairie
Illustration - Façade d'une mairie © Maxppp - Jean-Marc Quinet

Provence, France

"Comme le dit mon cardiologue, un grand professeur, l'âge ça ne compte pas", affirme le doyen des maires communistes, Georges Rosso. À 90 ans, il se représente pour un huitième mandat au Rove, une commune d'un peu plus de 4.000 habitants, aux portes de Marseille. "Je travaille dix heures par jour quand on me laisse dormir la nuit. M'arrêter maintenant ce serait déserter. Les gens n'ont plus de services publics, ils n'ont plus que le maire", confie-t-il.

En 2014, il l'a emporté dès le premier tour avec près de 80 % des voix. Comme lui, beaucoup de maires en Provence se représentent à 70 ans passés, contre 62 ans en moyenne selon l'Association des maires de France. Ils comptent sur leur expérience et sur la confiance de leurs administrés pour conserver leur siège et continuer à défendre leurs projets. 

"J'ai marié des parents, je marie aujourd'hui leurs enfants, c'est ma vie, c'est tout pour moi." (Daniel Spagnou)

"Bien sûr qu'il faut préparer et former des jeunes mais quand on est bien dans ce qu'on fait, quand les gens sont contents de vous, on reste. Il y a un attachement. Je ne peux pas faire autre chose", résume Daniel Spagnou, 79 ans dont 36 passés à la tête de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence).

L'élu Les Républicains (LR) n'a pas encore acté sa candidature aux élections municipales de 2020 mais ne dit pas non. Au pied des montagnes, dans le même département, le maire de Villars-Colmars, André Guirand, 75 ans, est aux manettes depuis près d'un demi-siècle.  À Riboux, petite village du Var, Suzanne Arnaud, 86 ans, dirige depuis 1983. Le socialiste Rolland Povinelli fêtera lui ses 79 ans cet été. Il règne depuis 44 ans sur Allauch, au nord de Marseille. 

L'art de conserver le pouvoir n'est pas l'apanage des petites communes. À Aix-en-Provence, Maryse Joissains (LR) compte bien rempiler pour un nouveau mandat, si la justice le lui permet. Elle a 77 ans et a déjà passé 18 ans à la tête de la ville. Même pérennité pour le maire de Toulon,  Hubert Falco (LR), 72 ans. Lui n'a toujours pas confirmé sa candidature mais ne compte pas cesser le travail. Pour tous ces élus, c'est la mission d'une vie. Un devoir, disent-ils.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu