Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Cette Région fait du surplace", tacle Nicolas Forissier, candidat LR/UDI en Centre-Val de Loire

-
Par , France Bleu Orléans

Nicolas Forissier a lancé sa campagne dans le Loiret, avant les régionales de juin. La tête de liste de la droite et du centre en Centre-Val de Loire était à La Ferté-Saint-Aubin, aux côtés de Constance de Pélichy, maire LR de la commune. Il a une nouvelle fois taclé l'actuelle majorité de gauche.

Nicolas Forissier, tête de liste LR/UDI aux régionales en Centre-Val de Loire, et la très probable cheffe de file dans le Loiret, Constance de Pélichy,
Nicolas Forissier, tête de liste LR/UDI aux régionales en Centre-Val de Loire, et la très probable cheffe de file dans le Loiret, Constance de Pélichy, © Radio France - Antoine Denéchère

Sa cible principale en ce début de campagne ? La majorité actuelle "à bout de souffle, autour du PS, des communistes et des Verts" qui dirigent la Région Centre-Val de Loire depuis 23 ans. Nicolas Forissier, député LR de l'Indre, et tête de liste de la droite et du centre aux régionales de juin 2021 en Centre-Val de Loire, a de nouveau taclé François Bonneau, président socialiste, "otage de ses alliés verts".

Cette Région fait du surplace

"Cette Région au potentiel formidable fait du surplace", estime Nicolas Forissier qui veut "réveiller la belle endormie". Pour cela, il est en train de constituer son équipe : des élus locaux LR, UDI, et des Centristes (le parti d'Hervé Morin) ("on est en train de discuter") mais aussi "des citoyens non encartés, toutes les bonnes volontés". Les chefs de file des six départements seront dévoilés "dans quelques jours", mais pour le Loiret, il n'y a aucun suspense : ce sera, à n'en pas douter, Constance de Pélicy, "une élue formidable, brillamment réélue maire de la Ferté-Saint-Aubin l'an dernier, très compétente", selon Nicolas Forissier. Quant à la méthode, ce sera "la priorité au terrain, aux idées venues d'en bas, et non pas d'en haut", martèle-t-il.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les propositions de la liste Forissier, elles, seront aussi détaillées dans les semaines à venir, mais "la priorité, c'est le développement économique et l'emploi. C'est l'inquiétude numéro un avec la crise actuelle et nous sommes extrêmement faibles en Centre-Val de Loire, comparé à d'autres régions, sur les aides économiques". Un discours qui a semblé séduire l'hôte du jour, Florent Vacher, gérant de la société Famille Vacher - Les Apiculteurs Associés à la Ferté-Saint-Aubin.

Pas d'attaque frontale contre Marc Fesneau

Sur le plan politique, Nicolas Forissier n'a pas insulté. Certes, "la droite et le centre, c'est nous. Le Modem, c'est le gouvernement, c'est En Marche", assène-t-il ajoutant "il n'y a qu'un seul centre, c'est nous !". Mais il se garde bien d'attaquer frontalement le loir-et-chérien Marc Fesneau, ministre et probable futur candidat Modem/LREM : "mon idée c'est de rassembler au maximum". Peut-il dire que jamais il ne s'alliera avec le Modem entre les deux tours ? "J'espère que le Modem comprenne bien qu'il faut nous soutenir au second tour", glisse-t-il avec un sourire.

Jacques Martinet, ancien maire de St-Denis-en-Val, Nicolas Forissier, Constance de Pélichy, maire LR de la Ferté St-Aubin, Claude de Ganay, député LR du Loiret, Chrystel de Filippi, adjointe LR à l'éducation à Orléans
Jacques Martinet, ancien maire de St-Denis-en-Val, Nicolas Forissier, Constance de Pélichy, maire LR de la Ferté St-Aubin, Claude de Ganay, député LR du Loiret, Chrystel de Filippi, adjointe LR à l'éducation à Orléans © Radio France - Antoine Denéchère

Rappelons que les élections régionales sont prévues les 13 et 20 juin 2021 : outre Nicolas Forissier, les candidats officiellement déclarés, à ce jour, sont François Bonneau, président PS sortant, Charles Fournier (EELV), Aleksandar Nikolic,  pour le Rassemblement national, Sylvie Dubois (PCF) et Karin Fischer (France insoumise). La majorité présidentielle Modem/LREM n'a pas encore désigné de candidat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess