Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grand-Chambéry : Philippe Gamen candidat à la présidence de l'agglomération

-
Par , , France Bleu Pays de Savoie

Un premier candidat pour la présidence de l'agglomération de Chambéry. Le maire du Noyer Philippe Gamen a officialisé lundi sa candidature. Président du parc régional des Bauges, il tentera de succéder jeudi soir à Xavier Dullin à la tête de Grand-Chambéry.

Le maire du Noyer Philippe Gamen candidat à la présidence de Grand-Chambéry
Le maire du Noyer Philippe Gamen candidat à la présidence de Grand-Chambéry - Parc des Bauges

C'est le "troisième tour" des élections municipales. Jeudi soir, les 83 élus du conseil communautaire de l'agglomération éliront leur président à la tête de Grand-Chambéry. La droite a trouvé son candidat. Lundi après-midi, le maire du Noyer Philippe Gamen a officialisé sa candidature pour tenter de succéder à Xavier Dullin (LR), qui ne se représente pas. 

"Un territoire uni, en haut et en bas". Philippe Gamen. 

Réélu à la tête de la petite commune de 214 habitants, ce conseiller délégué aux questions d'urbanisme à Grand Chambéry qui se revendique "sans étiquette politique" est aussi l'actuel président du parc régional des Bauges. Depuis 2017, l'agglomération regroupe l’aire urbaine autour de Chambéry et les communes du massif, suite à la fusion de Chambéry Métropole et de la communauté de communes du parc des Bauges. 

"Faire en sorte que l'on ait un territoire uni, en haut et en bas", voilà comment Philippe Gamen entend défendre sa candidature pour "une gouvernance partagée" à la tête de l'agglo. Au delà du soutien quasi général affiché par les maires des Bauges, l'élu a réussi à obtenir celui de quelques communes urbaines de la ceinture chambérienne, comme Jacob-Bellecombette ou encore La-Motte-Servolex. "Il faut montrer l'unité de notre nouveau territoire et avoir demain un président qui soit issu du haut, prendre de la hauteur dans tous les sens du terme, trouver un nouveau maillage territorial et une nouvelle façon de travailler, le rural avec l'urbain" estime Luc Berthoud, le maire de La-Motte-Servolex. 

La gauche qui a ravi la ville centre aux municipales grâce à la victoire à Chambéry de l'ancien ministre socialiste Thierry Repentin n'a pour l'heure pas dévoilé le nom de son candidat. Le vote est prévu jeudi à 19h. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess