Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des ouvriers tourangeaux prêts à voter Le Pen

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Touraine
Chambray-lès-Tours, France

Selon un sondage BVA, 45 % des ouvriers ont donné leur voix à Marine Le Pen lors du premier tour de l'élection présidentielle. Un chiffre en hausse de 15 % par rapport à 2012. Et l'Indre et Loire n'y échappe pas. Illustration avec ces ouvriers de Chambray-les-Tours.

Les ouvriers sont tentés par le vote FN
Les ouvriers sont tentés par le vote FN © Maxppp - PQR

Et ce sondage BVA s'illustre parfaitement dans cette entreprise de Chambray-les-Tours. Le premier constat, c'est que quand on est hostile au Front National, il vaut mieux se faire tout petit : "Quand j'entends les discussions à la machine à café, je me mets dans un coin car j'entends des choses choquantes et ça m'énerve.", commence un premier ouvrier. Depuis quelques mois, il sent que les idées de Marine Le Pen se démocratisent dans l'usine. : "Il y en a de plus en plus qui votent FN. Il faut pas faire comme si Emmanuel Macron allait être élu obligatoirement. En tout cas si il est élu, ce ne sera pas grâce aux ouvriers"

Vote de désespoir

Même s'ils ont du mal à en parler, les ouvriers de l'entreprise se tournent de plus en plus vers Marine Le Pen. Et c'est avant tout un vote de désespoir : "Les présidents de la république se succèdent, promettent des choses et rien ne change. C'est toujours nous qui prenons tout dans la gueule et jamais les plus favorisés. Alors je me dis : pourquoi pas Marine Le Pen ?", explique un ouvrier qui s'est pourtant abstenu au premier tour.

Envie de changement

Là où le Front National séduit le plus les ouvriers, c'est d'abord sur l'emploi : "Les ouvriers entendent un discours qui leur plait. Contre les délocalisations, contre les travailleurs détachés, contre la concurrence des autres travailleurs.", explique l'un de doyens de l'entreprise. Mais c'est avant tout par colère pour les gouvernants depuis des décennies : " On a connu la droite, on a connu la gauche. Et la vie est toujours pareille voire pire pour nous. Il faut que ça change. Il faut remettre les choses à plat en France."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess