Politique

Changement de génération chez Les Républicains du Gard

Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère lundi 17 juillet 2017 à 18:45

Une génération qui s'en va, l'autre qui la remplace.
Une génération qui s'en va, l'autre qui la remplace. © Radio France - Ludovic Labastrou

Le sénateur-maire de Nîmes Jean-Paul Fournier quitte ses fonctions de secrétaire départemental LR du Gard. Un siège qu'il occupait depuis 25 ans. C'est son premier adjoint, Franck Proust, qui le remplace. Max Roustan, maire d'Alès, quitte la présidence et Christophe Rivenq devrait lui succéder.

Comme il l'avait annoncé, le sénateur-maire de Nîmes Jean-Paul Fournier quitte ses fonctions de secrétaire-départemental des Républicains du Gard. C'est son premier adjoint Franck Proust qui le remplacera. Du changement également à la présidence : Max Roustan, le maire d'Alès, démissionnera lui aussi. À la rentrée, il proposera au vote des militants son directeur de cabinet, Christophe Rivenq, pour lui succéder.

Deux "nouvelles têtes" pour une difficile succession

Lorsqu'il prend la tête, il y a 25 ans, du RPR Gard, il y a 200 militants. Une terre de mission pour Jean-Paul Fournier. Du travail de terrain et des victoires (la prise d'Alès, celle de Nîmes), des sièges de députes (quatre sièges sur cinq en 2007) et de sénateurs (deux).

Ce sont des années fastes : le nombre d’adhérents passe à 4.800. La droite n'a jamais été aussi fort dans le Gard. Elle a mangé son pain blanc.

Ses leaders ont vieilli, ses jeunes pousses aussi

Et surtout la porosité FN-UMP s'est inversée. Arrivent les défaites aux départementales, aux régionales, aux législatives : trois députés sur 49 en Occitanie. Zéro dans le Gard. Le FN attrape tout et, comble du comble, la gauche redresse la tête dans les deux citadelles LR de Nîmes et d'Alès.

Franck Proust et Christophe Rivenq sont loin d'être des constructifs mais auront beaucoup à reconstruire pour un parti qui n'affiche plus que 2.100 militants.