Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Loiret : le maire de Chanteau privé de ses pouvoirs

lundi 5 novembre 2018 à 18:15 Par Manon Derdevet et Christophe Dupuy, France Bleu Orléans

Jannick Vié ne s'est pas présenté au conseil municipal extraordinaire qui s'est tenu ce lundi 5 novembre. En son absence, les élus ont voté le retrait de ses délégations.

Jannick Vié a été élu maire de Chanteau en 2014
Jannick Vié a été élu maire de Chanteau en 2014 © Maxppp - maxppp

Chanteau, France

Nouveau rebondissement à Chanteau. Le conseil municipal extraordinaire qui s'est tenu ce lundi 5 novembre après-midi s'est déroulé en l'absence du maire. Jannick Vié ne s'est pas déplacé. 

Nouvelle cristallisation des tensions qui opposent depuis quelques mois maintenant Jannick Vié, élu maire en 2014, avec la quasi majorité de ses conseillers. Au cœur de cette querelle, un manque de concertation et de communication dont ferait preuve Jannick Vié dans sa gestion de la commune.

En son absence, les élus ont voté à la majorité le retrait de ses délégations. Huit voix pour et deux contre. Une solution radicale mais inéluctable selon la conseillère municipale Marie-Agnès Courroy.

"C'était toujours conflictuel, il n'y avait que des rancœurs"

"Il fallait en passer par là car il n'y avait plus aucune communication. Pendant les conseils, nous avons toujours essayé de recréer du lien, d'apaiser et tenter de comprendre l'équipe d'en face mais rien n'était fait dans ce sens. (...) Nous n'avions aucune chance de sortir notre commune de ce marasme." explique Marie-Agnès Courroy. 

La grande majorité des conseillers doivent présenter leurs démissions, ce mardi 6 novembre. Il semble désormais inévitable que de nouvelles élections municipales se tiennent dans les prochains mois.