Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle : "Les tensions entre Christian Estrosi et Eric Ciotti sont regrettables" (Charles-Ange Ginesy)

-
Par , France Bleu Azur
Nice, France

Le second tour de la présidentielle, les tensions entre Christian Estrosi et Eric Ciotti ou encore les législatives, le député maire de Péone-Valberg s'exprime sur France Bleu Azur

Charles-Ange Ginesy
Charles-Ange Ginesy © Maxppp -

Charles-Ange Ginesy est député maire de Péone-Valberg et premier vice-président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes. Il était notre invité ce mardi sur France Bleu Azur

"Faire barrage au Front national mais..."

Charles-Ange Ginesy nous explique ce qu'il compte voter dans deux semaines : "Je partage la ligne du comité politique. On fait barrage au Front nationa,l mais aujourd'hui il n'y a pas de risque majeur à appeler à voter pour Emmanuel Macron. Je vais regarder comment le second tour va se dérouler. Aucun des deux candidats ne me plait."

Les tensions entre Eric Ciotti et Christian Estrosi

Christian Estrosi a regretté sur France Bleu Azur que Eric Ciotti ne prenne pas position pour Emmanuel Macron pour le second tour de l'élection. Le président de la Région PACA parle de faute politique.

"Je regrette que les deux hommes ne s'entendent plus comme ils l'ont fait à l'époque, expliqueCharles-Ange Ginesy Christian Estrosi a certainement souffert des sifflets à Toulon et Nice. Les différences chez nous sont importantes, mais il faut se rejoindre sur l'essentiel. Ce qui se passe chez nous dans les Alpes-Maritimes, ces tensions existent aussi ailleurs dans le reste de la France."

L'invité

Choix de la station

À venir dansDanssecondess