Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Charles Dayot est le nouveau maire de Mont-de-Marsan et nouveau président de Mont-de-Marsan Agglo

vendredi 7 juillet 2017 à 19:18 Par Valérie Mosnier, France Bleu Gascogne

Charles Dayot est le nouveau maire de Mont-de-Marsan. Sans surprise, l'adjoint aux finances a été élu ce vendredi après-midi avec 31 voix sur 38 votants. Une conseil municipal en présence de Geneviève Darrieussecq, désormais secrétaire d'Etat auprès de la ministre aux Armées.

Le conseil municipal de Mont-de-Marsan avec le nouveau maire, Charles Dayot
Le conseil municipal de Mont-de-Marsan avec le nouveau maire, Charles Dayot © Radio France - Valérie Mosnier

Mont-de-Marsan, France

Charles Dayot, 49 ans, a été élu ce vendredi maire de Mont-de-Marsan lors d'un conseil municipal extraordinaire de la ville afin de remplacer Geneviève Darrieussecq, élue députée MoDem des Landes en juin puis nommée secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées.

En présence de Geneviève Darrieussecq, qui reste conseillère municipale, Charles Dayot a été élu par les 31 voix de la majorité MoDem du conseil municipal, alors que l'on décomptait 6 votes blancs et un vote nul.

Né le 22 avril 1968 à Mont-de-Marsan, Charles Dayot, directeur régional à la banque de financement Natixis, n'est pas adhérent d'un mouvement politique, il a fait son entrée dans la politique locale en 2014 lors du second mandat de Geneviève Darrieussecq, devenant adjoint aux Finances.

Un vendredi pas comme les autres ! Charles Dayot

"Ce vendredi n'était pas un vendredi comme les autres", résume Charles Dayot avec le sourire. Lui qui n'imaginait pas devenir un jour maire de Mont-de-Marsan avoue qu'il n'était complètement "zen" mais en même temps "comme avant un match, il me tardait de rentrer sur le terrain. Maintenant c'est fait, on travaille." Le nouveau maire s'entoure de dix adjoints, les mêmes que dans l'équipe précédente, moins Charles Dayot, qui garde les finances et sera aidé d'un conseiller municipal délégué.

Dans son discours de prise de fonction, les premiers mots de Charles Dayot vont à Geneviève Darrieussecq : "Beaucoup de gratitude, une gratitude toute personnelle et une gratitude aussi de me faire cette confiance et cet immense honneur." L'élu l'a rappelé : il sera dans la continuité de celle qui est élue depuis 2008.

L'émotion de Geneviève Darrieussecq

De son côté, Geneviève Darrieussecq, présente ce vendredi pour remettre l'écharpe tricolore à Charles Dayot, avoue être émue : "J'ai passé neuf ans de ma vie à m'occuper de cette ville, matin, midi et soir... presque 365 jours par an.. j'ai donné tout ce que je pouvais, j'ai peut être pas tout bien fait.. mais je l'ai fait avec engagement et sincérité. J'ai été très très heureuse et j'espère une seule chose, c'est que Charles soit aussi heureux que moi !" Geneviève Darrieussecq qui conclue en disant "Suerte". En revanche, celle qui reste au sein du conseil municipal a un regret, de ne pas avoir tenu sa promesse : "Je m'étais engagée à réaliser deux mandats, et puis j'arrive pas au bout du deuxième..." dit-elle en plaisantant.

Après son élection, Charles Dayot impose son style à la sortie de la mairie de Mont-de-Marsan - Radio France
Après son élection, Charles Dayot impose son style à la sortie de la mairie de Mont-de-Marsan © Radio France - Valérie Mosnier

Après son élection à la mairie, Charles Dayot est aussi devenu le nouveau président de Mont-de-Marsan Agglo avec 32 voix, 15 bulletins blancs et 6 bulletins pour Pierre Mallet, mais de le maire de Benquet n'était pas candidat !