Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections municipales sur France Bleu Belfort Montbéliard

Charles Demouge, actuel président de l'agglomération de Montbéliard est candidat à sa propre succession

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Charles Demouges, le président de l'agglomération du Pays de Montbéliard espère bien garder son siège. Il se porte d'ores et déjà candidat. Mais il doit d'abord rester maire de Fesches-le-Châtel. Il se présente donc pour les élections municipales de mars 2020.

Charles Demouge, président de Pays de Montbéliard Agglomération et maire de Fesches-le-Châtel
Charles Demouge, président de Pays de Montbéliard Agglomération et maire de Fesches-le-Châtel © Radio France - Jonathan Landais

Montbéliard, France

On connait le premier candidat au poste de président de l'agglomération du Pays de Montbéliard. C'est le président sortant, Charles Demouge (Les Républicains), dans ce fauteuil depuis 2015, d'abord après la démission de Marcel Bonnot quand l'agglomération comptait encore 29 communes. Puis il a été réélu en 2017 lors du passage à 72 communes.  Mais pour espérer conserver son poste à la tête de l'Agglo, il faut d'abord passer par la case "municipale":  Charles Demouge est donc candidat aux élections de mars 2020 à Fesches-le-Châtel pour briguer un quatrième mandat (trois en tant que maire et un en tant qu'adjoint).

"J'ai tenu mes promesses"

Charles Demouge affirme qu'il a été interpellé sur les réseaux sociaux en fin de semaine quant à ses projets pour le Pays de Montbéliard en 2019. Que ce soit la pose de la première pierre de la clinique de soins de suite et de réadaptation, le projet du conservatoire de musique et de danse ou encore la mise en place du réseau de transport public Evolity, Charles Demouge estime avoir tenu ses promesses. "Je pense avoir fait du beau travail sur cette agglomération et avoir de bonnes relations avec l'ensemble des élus communautaires, qu'ils soient de droite, de gauche ou de je ne sais où. Donc pour moi, je pense qu'avoir un président de terrain, qui réalise ses promesses de mandat est un point fort je pense apprécié à la fois par les élus des 72 communes et l'ensemble de la population (140.000 ndlr)." 

Charles Demouges assure aussi avoir le total soutien de sa commune, Fesches-le-Châtel: " J'ai toujours dit que trois mandats ça suffisait. Aujourd'hui, ma santé, mon activité me permettent de poursuivre. Et puis il y a une demande forte de ma population, me demandant de faire encore un mandat." 

La question de l'eau 

Pendant cette annonce, Charles Demouge est revenu sur un des gros chantiers de l'agglomération: celui sur la question de l'eau. A partir du 1er janvier 2020, la gestion de l'eau et de l'assainissement ne sera plus la compétence des communes mais de l'agglomération, qui veut une gestion unique, (et pas au cas par cas comme aujourd'hui)  ce à quoi s'oppose l'opposition. Charles Demouge ne reviendra pas sur cette volonté d'uniformisation. "Aujourd'hui, c'est le type de gestion qu'il reste à discuter", explique-t-il, c'est-à-dire qu'il faut trancher entre une gestion publique ou privée. "Le choix qui sera voté en assemblée au mois de décembre sera celui qui va concrétiser la réalisation des études qui sont faites en ce moment en parallèle sur ces deux modes de fonctionnement. Je n'ai pas de position à prendre là-dessus."

"Pour moi c'est le conseil de communauté qui décidera et je souhaite que ce soit au meilleur prix pour l'habitant." Charles Demouge, président de l'agglomération du Pays de Montbéliard.

Choix de la station

France Bleu