Politique

Charles Demouge le nouvel homme fort du Pays de Montbéliard

Par Thierry Campredon, France Bleu Belfort-Montbéliard vendredi 11 septembre 2015 à 11:24

Charles Demouge, président de PMA
Charles Demouge, président de PMA © Radio France - Thierry Campredon

Charles Demouge a été élu jeudi soir président de PMA, Pays de Montbéliard Agglomération, le maire Les Républicain de Fesche-le-Châtel entend s'inscrire dans la continuité du travail entamé par son prédécesseur Marcel Bonnot qui a démissionné.

43 voix pour Charles Demouge, 29 voix pour le socialiste Denis Sommer, le match serré que certains avaient annoncé entre les deux prétendants au fauteuil de président n'a finalement pas eu lieu. Charles Demouge a été confortablement élu, avec même une voix de plus que Marcel Bonnot il y a un an.

"Il faut mutualiser les services"

Pour Charles Demouge, l'un des dossiers prioritaires de son mandat sera de mutualiser les services entre ceux de l'agglomération et la ville-centre Montbéliard voir même avec d'autres villes de PMA. "Il y a aujourd'hui trop de services qui font double emploi comme par exemple les services techniques, il convient donc de regarder tout cela de plus près et de mutualiser les moyens humains et matériels".

"La mise en place du pôle métropolitain est une absolue nécessité"

Autre dossier d'importance pour Charles Demouge, la place de PMA et de l'aire urbaine en général, dans la future grande région Bourgogne Franche-Comté. "Dans cette future grande région, la Bourgogne Franche-Comté restera la première région industrielle de France grâce à nous, au nord Franche-Comté, c'est la raison pour laquelle ce pôle métropolitain ,qui réunira les richesses de la CAB et de PMA, doit nous permettre de travailler efficacement en faveur de notre développement économique et industriel".

_"_Je veux tendre la main aux petites communes"

A quelques jours de la venue de François Hollande à Vesoul sur le thème de la ruralité, Charles Demouge veut lui aussi faire entendre sa voix. _"Je veux tendre la main aux petites communes qui sont en danger en raison de la Loi NOTRe", cette loi qui prévoit une nouvelle organisation du territoire et donc une nouvelle carte des communautés de communes. "Avec cette Loi, l'avenir est très incertain pour les petites communes et nous devons donc être vigilants"  affirme le président de PMA . _

Charles Demouge, président de PMA