Politique

Châteauneuf-sur-Loire : la triangulaire de la discorde

France Bleu Orléans mercredi 25 mars 2015 à 20:24

Le château de Châteauneuf-sur-Loire.

Le maintien du binôme PS arrivé derrière l'UMP et le FN fait des vagues à Châteauneuf-sur-Loire. Cette triangulaire au second tour des départementales du Loiret devient un enjeu bien au-delà du canton.

Le ton monte dans le canton de Châteauneuf-sur-Loire. Il y aura une triangulaire dimanche entre l'UMP, et FN et le PS pour le second tour des élections départementales. Dimanche dernier, l'UMP est arrivé en tête avec 161 voix d'avance sur le FN. Le binôme socialiste, troisième, a pourtant choisi de se maintenir, à l'encontre des consignes nationales de son parti.

Une décision vigoureusement critiquée par Charles-Eric Lemaignen, le président (UMP) de l'agglomération d'Orléans. Il parle de "bal des faux-culs " au PS, évoque "le Premier ministre socialiste (qui) parle de front républicain la main sur le coeur et il ne faut surtout pas prendre le risque de faire gagner le FN. Quand on plaide la morale républicaine, à ce moment là, on se retire ."

La gauche pour la gagne

Mais le raisonnement du "front républicain" ne s'applique pas à la situation de Châteauneuf, estime Nicolas Charnelet, candidat socialiste sur ce canton de Châteauneuf. Il compte sur un bon report des 7% de suffrages réalisés par le Front de gauche et le soutien du communiste Michel Guérin, le conseiller général sortant sur le canton voisin, pour l'emporter. "Si on ajoute toutes les voix de gauche qui se sont exprimées au 1er tour, c'est notre binôme qui est en tête. Pourquoi se retirer alors qu'on a des chances de l'emporter dimanche ? Je laisse monsieur Lemaignen entrer dans les insultes et s'énerver tout seul ."

Les candidats au second tour dans le canton de Châteauneuf-sur-Loire Florence Galzin et Philippe Vacher (UMP)Charles de Gevigney et Marie-Thérèse Guilbert (FN)Nicolas Charnelet et Anne Besnier (PS)

► Tous nos articles sur les départementales dans le Loiret