Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Châteauroux : environ 80 personnes manifestent contre le projet de loi "sécurité globale"

-
Par , France Bleu Berry

Syndicats, associations et partis politiques ont manifesté pour la troisième fois à Châteauroux pour demander le retrait du projet de loi "sécurité globale. "

La manifestation contre la loi sécurité globale s'est élancée de la place de la République de Châteauroux ce samedi
La manifestation contre la loi sécurité globale s'est élancée de la place de la République de Châteauroux ce samedi © Radio France - François Chagnaud

Environ 80 personnes se sont données rendez-vous sur la place de la République de Châteauroux pour la troisième édition castelroussine de la manifestation contre le projet de loi sécurité globale. Le cortège s'est rendu devant les permanences du député de l'Indre François Jolivet et de la sénatrice Frédérique Gerbaud. Sollicités par les manifestants en amont du rassemblement, les élus n'ont pas donné suite. 

L'objectif de la "Marche des libertés" est d'obtenir le retrait des articles 21, 22 et 24 de la proposition de loi "Sécurité globale" de deux députés de la majorité ainsi que du Schéma national du maintien de l'ordre. Ces textes encadrent notamment la possibilité de filmer et de diffuser des images de forces de l'ordre. 

La mobilisation d'ampleur nationale rejette également des décrets publiés en décembre qui étendent les possibilités de fichage par certains services de police et de gendarmerie aux opinions opinions politiques, convictions philosophiques, religieuses, ainsi que les comportements et habitudes de vie ou encore les pratiques sportives. 

A l'initiative, le SNJ, la CGT36, la Ligue des droits de l'homme, la CFDT36, le RESF 36, Amnesty 36, Libre Pensée 36, la FSU et la Ligue de l'enseignement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess