Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Châteauroux : la crise sanitaire va coûter plus de 400.000 euros à la ville selon le maire

-
Par , France Bleu Berry

Ce samedi aura lieu le conseil municipal d'installation à Châteauroux. Gil Avérous, qui a été réélu pour un second mandat en mars reconnait que la crise sanitaire et économique aura un impact sur les projets à venir.

Gil Avérous assure qu'il n'y aura pas d'augmentation d'impôts
Gil Avérous assure qu'il n'y aura pas d'augmentation d'impôts © Radio France - Kévin Blondelle

Il repart pour un tour. Gil Avérous, réélu pour un deuxième mandat à la tête de la mairie de Châteauroux en mars tiendra ce samedi son premier conseil municipal avec son équipe. Une période très particulière avec la crise sanitaire et économique du moment. "La crise aura un impact certain, financier déjà, qui nous obligera à revoir nos ambitions au moins pour les deux années à venir." 

Gil Avérous fait un point sur la crise sanitaire et économique à Châteauroux

Selon le maire cette période va coûter plus de 400.000 euros à la ville de Châteauroux, entre les masques et protections à acheter au personnel de la municipalité, et les aides apportées aux commerces et entreprises.  Mais pas question d'augmenter les impôts : "on va faire des économies, notamment avec des chantiers qui ne se sont pas déroulés et vont donc se décaler sur 2021, des événements qui ont été annulés ces derniers temps sur lesquels on versait des subventions." Il compte aussi sur l'aide du gouvernement puisque les collectivités sont "venues suppléer l'Etat qui manquait de matériel" selon lui, faisant référence notamment au matériel de protection pour les soignants, commerçants, et pour la population plus généralement.

Les castelroussins ont pris les choses avec beaucoup de sérieux et de respect

Gil Avérous salue le "sérieux, le respect, la gravité" des castelroussins et plus largement des indriens en ces temps de restrictions nécessaires.  "Je suis plutôt fier de ce qui s'est passé ici et si on a été classé en département vert c'est aussi parce que nos habitants ont su prendre la mesure de la situation." Il insiste sur un point quand-même : _"Je n'hésiterai pas à faire verbaliser de façon systématique ceux qui jetteront des masques dans les rues."_On commence effectivement à en voir quelques uns sur les trottoirs depuis quelques jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu