Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Châteauroux : "Légaliser le cannabis est le meilleur moyen d’anéantir le trafic", plaide Gil Avérous

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Le maire de Châteauroux Gil Avérous signe, ce dimanche, une tribune dans le JDD. Avec deux autres maires Les Républicains, il plaide pour la légalisation du cannabis.

Gil Avérous, maire de Châteauroux
Gil Avérous, maire de Châteauroux © Radio France - Régis Hervé

"La prohibition du cannabis "à la française" est un échec." Voilà le constat dressé par Gil Avérous, maire de Châteauroux, et deux autres maires LR, Boris Ravignon (Charleville-Mézières) et Arnaud Robinet (Reims). Dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche, les trois élus de droite appellent une nouvelle fois à la légalisation du cannabis. 

"Avec la législation la plus répressive d’Europe, les Français sont pourtant les plus gros consommateurs"

"En France, la consommation est interdite. Mais, nous osons le dire, elle est aujourd’hui devenue massive. On estime que 18 millions de Français ont déjà fumé du cannabis et 1,5 millions de nos concitoyens sont des utilisateurs réguliers", écrivent-ils. Ils plaident pour une approche moins répressive. "Depuis des décennies, les gouvernements ont pour seule politique la prohibition du cannabis, tout en promettant de mettre les moyens pour abattre le trafic. Pourtant son business n’a jamais été aussi florissant. [...] Avec la législation la plus répressive d’Europe, les Français sont pourtant les plus gros consommateurs."

Gil Avérous et les deux autres signataires se disent fermement opposés au trafic de cannabis, et proposent pour ce faire de légaliser "la consommation et la détention de petites quantités de cannabis". Selon eux, en inscrivant la vente dans un cadre légal, avec une filière de production organisée et une fiscalité d'État, "légaliser le cannabis est le meilleur moyen d’en anéantir le trafic et de ruiner les trafiquants". En outre, ils ajoutent que cette solution est "réclamée par une partie du corps médical ou par les spécialistes en matière de lutte contre les addictions, à l’image de l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA)". 

Une prise de position à l'opposé de la ligne gouvernementale

Ce n'est pas la première fois que Gil Avérous prend position pour la légalisation du cannabis. Le maire de Châteauroux plaide pour ce dossier depuis déjà plusieurs années.  

Une ligne qui détonne un peu, au sein de la droite. Pas sûr, en tout cas, que cela concorde avec les idées d'un autre LR : Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, qui a récemment déclaré : "La drogue, c’est de la merde, on ne va pas légaliser cette merde". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess