Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Châteauroux : devant la faible mobilisation, les Motards en colère annulent leur opération escargot contre les 80 km/h

samedi 30 juin 2018 à 16:30 Par Aurore Richard, France Bleu Berry

A partir de ce 1er juillet, il faut rouler à 80 km/h sur les routes secondaires. Les "Motards en colère" continuent pourtant de se mobiliser, dans toute la France, contre cette mesure ce samedi 30 juin. A Châteauroux, l'opération escargot n'a pas réuni grand monde et n'a finalement pas eu lieu.

Les "Motards en colère" n'étaient qu'une quinzaine au stade Gaston-Petit à Châteauroux, ce samedi 30 juin.
Les "Motards en colère" n'étaient qu'une quinzaine au stade Gaston-Petit à Châteauroux, ce samedi 30 juin. © Radio France - Aurore Richard

Châteauroux, France

C'est officiel, au 1er juillet, les automobilistes doivent rouler à 80 km/h, au lieu de 90 km/h, sur les routes secondaires. Les "Motards en colère" se mobilisent contre cette mesure depuis plusieurs mois et même si elle est désormais en vigueur, ils continuent de s'y opposer. Ce samedi 30 juin, ils ont mené des opérations escargots dans toute la France, à Paris, à Lyon ou encore à Bourges, dans le Cher. A Châteauroux, dans l'Indre, ils étaient aussi une quinzaine de motards au départ du stade Gaston-Petit mais leur opération escargot a finalement été annulée.

Ils ont pris cette décision avec un vote à main levée. Ils ont estimé être trop peu nombreux pour mener à bien leur action. " _On va être ridicules_. On va embêter très peu de monde donc on va éviter de se mettre encore plus de gens à dos ", reconnaît Gilles. Ils ont donc rejoint Bourges et ont participé à une opération escargot là-bas, dans l'après-midi de ce samedi 30 juin. Celle-ci a réuni 160 motards et une trentaine de voitures, selon la police. 

On va être ridicules, on annule ", Gilles, un motard en colère

Cette faible mobilisation, ils l'expliquent par le fait que la mesure est désormais passée et imminente. Pour Jean-Paul, qui a fait le déplacement avec sa moto, les gens sont découragés depuis plusieurs mois déjà à Châteauroux. " Depuis janvier, j'ai quasiment fait toutes les manifestations et quand on rejoint le cortège à Bourges, on est une cinquantaine de motards donc c'est un peu la honte pour Châteauroux ! ", explique-t-il. 

Les "Motards en colère" ne comprennent pas pourquoi ils ne sont pas plus soutenus. " Je fais soixante kilomètres par jour pour aller travailler donc 45 € par ci, 45 € par là, un point, deux points, trois points, plus de permis ! Et on ne travaille plus, on fait comment ? ", se questionne Clara. Elle pense même au télétravail pour éviter le plus possible de prendre la route.  Elle réfléchit également à investir dans un GPS car avec les nouvelles mises à jour, l'appareil lui dira où rouler à 80km/h. Elle n'est pas la seule : l'entreprise de GPS, Coyote, a par exemple doublé ses ventes la semaine qui a précédé l'entrée en vigueur de cette mesure.