Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cher : après 42 ans de mandat, l'élu communiste Jean-Claude Sandrier va quitter la vie politique

-
Par , France Bleu Berry

C'est une figure de la vie politique en Berry. Jean-Claude Sandrier n'aura plus aucun mandat après les élections municipales. Pour France Bleu Berry, il raconte ses souvenirs, sa vision de la politique actuelle et ses projets à venir.

Jean-Claude Sandrier
Jean-Claude Sandrier - PCF Bourges

Dans trois semaines, Jean-Claude Sandrier va tourner la page d'une vie politique rythmée. Pendant 42 ans, l'élu communiste a enchaîné les mandats : maire de Bourges, conseiller régional, député du Cher, président de la communauté de communes Vierzon Sologne Berry. Après les élections municipales, il ne renouvellera pas son mandat de conseiller municipal à Vierzon. "Je n'ai pas encore franchement eu le temps de me retourner pour faire un bilan. Mais j'ai écrit un fascicule pour mes petits-enfants, pour leur rappeler un certain nombre de mes actions", explique Jean-Claude Sandrier, invité de France Bleu Berry ce mardi. "Je me suis aperçu que certains s'attribuent des choses qui étaient réalisées par moi. On m'a aussi déjà attribué des choses qui n'étaient pas de moi", ajoute-t-il.

Maire et député, deux mandats passionnants

Jean-Claude Sandrier confie avoir tout particulièrement apprécié deux mandats : ceux de maire et de député. "Maire, car vous faîtes, vous discutez, vous décidez et vous voyez sous vos yeux les choses se réaliser. Et puis le mandat de député est exceptionnel avec la masse de connaissances que l'on peut avoir, en travaillant dans les commissions. Et puis se battre pour faire la loi ou faire des propositions, c'est très valorisant", témoigne Jean-Claude Sandrier. Il ajoute que sa plus grande fierté pour un dossier est la réalisation du CREPS (centre de ressources, d'expertise et de performance sportive) à Bourges. "Ça n'a pas été simple, ça a été un bras de fer car il devait être installé à Orléans", explique-t-il.

Entré dans la vie politique en 1977, Jean-Claude Sandrier a été un témoin direct de l'évolution des débats. Les personnalités politiques suscitent de plus en plus la défiance d'une partie de la société en France. "Si les gens en veulent aux élus, c'est parce que les élus ont fait trop de promesses non-tenues. Il y a une infime minorité d'élus qui ont eu des protections, ça c'est inadmissible", admet Jean-Claude Sandrier. "Mais tous les élus ne se ressemblent pas. J'ai fait quelques promesses parce que je savais que je pouvais les tenir", insiste-t-il.

Encore engagé pour moderniser la ligne POLT

Mais ne parlez pas de retraite inactive à Jean-Claude Sandrier. Il est toujours président de l'association "Urgences POLT", qui va fêter ses 10 ans. "Nous demandions un schéma directeur de la ligne, nous l'avons obtenu. Nous avons demandé de nouveaux trains, ils viennent d'être commandés fin 2019 et nous les aurons en 2023. Ce sont des nouveaux trains qui rouleront à 200 km/h. Et puis, il y a une phase de modernisation. Il faut qu'elle soit financée par l'Etat, la Région et SNCF Réseau. Nous sommes en train d'avancer", se félicite Jean-Claude Sandrier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu