Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cher : la majorité départementale lance sa campagne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry

La majorité départementale dans le Cher, vient de lancer officiellement sa campagne pour les élections départementales les 20 et 27 juin. Le groupe Avenir pour le Cher détient 12 cantons sur les 19 que compte le département.

Le groupe Avenir pour le Cher (droite-centristes et indépendants) a présenté ses 19 binômes
Le groupe Avenir pour le Cher (droite-centristes et indépendants) a présenté ses 19 binômes © Radio France - Michel Benoit

Avenir pour le Cher regroupe les élus de droite, des centristes et des indépendants. Le département du Cher avait basculé à droite il y a six ans. Le président sortant, Michel Autissier, ne se représente pas, mais son groupe espère bien garder la majorité. Avenir pour le Cher repart uni et pointe le travail de rationalisation de la gestion du département effectué depuis six ans.  

Jacques Fleury, président du groupe Avenir pour le Cher met en avant de nombreuses réussites à mettre à l'actif de sa majorité, "on a avancé sur la rocade de Bourges qu'on va terminer dans le prochain mandat. Sur le plan du tourisme, on peut parler des investissements à Noirlac, avec l'idée de créer un grand spectacle vivant. On veut démocratiser le public de Noirlac. Le canal de Berry à vélo, c'est aujourd'hui 90 km de pistes cyclables aménagées. Des nouvelles capacités hôtelières au pôle du cheval et de l'âne. Sur le plan social, on a lancé les premières maisons domotisées pour personnes âgées. On a beaucoup travaillé sur le handicap. On a rassemblé le personnel sous un même toit aux pyramides. Je crois qu'il y a vraiment beaucoup de réussites." 

Jacques Fleury (à gauche), Véronique Fenoll, Patrick Barnier et Michel Autissier (président sortant du département du Cher)
Jacques Fleury (à gauche), Véronique Fenoll, Patrick Barnier et Michel Autissier (président sortant du département du Cher) © Radio France - Michel Benoit

Quatre grands axes d'action

L'opposition reproche à la majorité sortante du département du Cher un manque d'ambition en matière sociale (66 % des dépenses du département). C'est un faux procès pour Jacques Fleury, "c'est complètement une erreur. On a même lancé une plate-forme pour les allocataires du RSA afin d'améliorer leur insertion. On a rassemblé sous une même direction autonomie, les personnes âgées et les personnes handicapées parce qu'on s'est aperçu que les dossiers étaient traités par les instructeurs de la même façon. On a reconstruit ou rénové des Ehpad comme celui des Aix d'Angillon et d'autres sont en projet. On est très près des directions d'Ehpad. On l'a vu à l'occasion de la crise du Covid et on a affecté des moyens."  Sur les 24 élus sortants, 13 repartent au combat. 

Quatre grands axes d'action sont définis pour l'avenir : l'aménagement du territoire pour améliorer sont attractivité (100 % des foyers raccordables à  la fibre en 2025) et aides à la ruralité ; jeunesse, environnement (développement du local dans les cantines notamment) et solidarité (aides aux projets médicaux et aides au maintien des personnes âgées à domicile notamment.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess