Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Cherbourg-en-Cotentin : Nicolas Calluaud réagit à son éviction de la liste de Sonia Krimi

-
Par , , France Bleu Cotentin, France Bleu

A Cherbourg-en-Cotentin, la candidate soutenue par La République en marche Sonia Krimi a décidé de se séparer du chef de file locale de l'UDI, Nicolas Calluaud. Dans un communiqué cinglant, elle lui reproche son "manque de loyauté." De fausse accusation répond le centriste.

La candidate soutenue par la majorité présidentielle Sonia Krimi dénonce "un manque de loyauté" du chef de file local UDI Nicolas Calluaud
La candidate soutenue par la majorité présidentielle Sonia Krimi dénonce "un manque de loyauté" du chef de file local UDI Nicolas Calluaud © Maxppp - Vincent Isore

A moins de deux mois des élections municipales, la candidate soutenue par La République en marche Sonia Krimi a décidé de "ne pas intégrer" le chef de file local de l'UDI, le trentenaire Nicolas Calluaud, sur sa liste Citoyens dans la ville. Dans un communiqué cinglant, la députée de Cherbourg dénonce un "manque de loyauté".

"Monsieur Calluaud veut une place. Il veut être maire délégué. Sans travail. Sans loyauté. Je m'inquiète pour demain. Il n'a pas pleinement compris la logique citoyenne qui est la nôtre"

Un problème de personne mais pas de famille politique car la chef de file du parti présidentiel pour les municipales à Cherbourg-en-Cotentin explique que cette "décision unanime de mon équipe ne remet en rien en cause notre relation avec l'UDI". 

L'UDI décidera la semaine prochaine

De son côté, Nicolas Calluaud nie ces accusations : "j'ai fourni le nécessaire, j'ai été loyal à Mme Krimi même dans les moments difficiles. Elle souhaite me faire passer pour un ambitieux, mais c'est elle l'ambitieuse."

Selon le centriste, son parti souhaitait un accord politique avec la candidate "pour une meilleure représentation des adhérents UDI sur la liste." Une contre-proposition a été émise, "mais elle a déplu", précise-t-il.

Le bureau de l'UDI se réunira dans la semaine du 3 février pour décider d'un éventuel soutien vers une autre liste. Nicolas Calluaud ajoute que : "la dynamique est à droite."

Deux personnes écartées en quatre jours

Fin 2019, Nicolas Calluaud s'était rapproché de la liste conduite par Sonia Krimi, candidate la plus à même selon lui pour créer l'alternance à Cherbourg-en-Cotentin, plutôt que la liste de droite et du centre portée par David Margueritte.

C'est donc une nouvelle personne d'écartée de la liste en seulement quatre jours. Vendredi 24 janvier, la candidate de La République en marche s'était séparée d'une de ses soutiens, auteure de propos polémiques concernant le personnel de l’hôpital public du Cotentin sur les réseaux sociaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu