Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cherbourg : les soutiens de François Fillon accusent le coup

-
Par , France Bleu Cotentin

Le candidat de la droite n’est pas qualifié pour le second tour de la présidentielle. Ses soutiens à Cherbourg sont partagés entre fatalisme et colère.

Triste soirée pour les soutiens de François Fillon à Cherbourg
Triste soirée pour les soutiens de François Fillon à Cherbourg © Radio France - Anthony Raimbault

Quelques minutes avant l’annonce du résultat, une mouche vient se poser sur le portrait de François Fillon. Les militants réunis dans le QG Les Républicains à Cherbourg y voient un mauvais présage. Au bout du décompte, on n’entend plus que la mouche voler. François Fillon est sur la troisième marche du podium : dans la salle le silence est pesant. Les langues finissent par se délier :

« Je suis écœurée et dégoûtée. La France va mieux comme le dit François Hollande, et bien ils (les français) vont en baver et ça va être très bien ». Une militante

Mais à l’heure du verdict, certains ont un peu de rancœur. Ce militant par exemple aurait voulu un retrait de François Fillon, empêtré dans les affaires.

« On a réussi à démontrer que François Fillon n’était pas strictement honnête. J’ai voté pour lui, mais je n’étais pas convaincu. »

Les militants écoutent religieusement le discours de François Fillon, qui appelle à « voter contre l’extrême droite » et donc voter « en faveur d’Emmanuel Macron ». Dans la salle, des militants ne sont pas d’accord :

« - Moi je suis de droite. Je ne voterai ni pour Macron ni pour Le Pen.

- Pareil, moi je vais voter blanc. »

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

David Margueritte, vice-président de la Région Normandie et chef de file Les Républicains dans le Cotentin arrive à la permanence et prend la parole. Il ne donne pas de consignes claires et précises. Il demande à chacun de voter « en son âme et conscience ». L'élu en profite pour dénoncer le système des Primaires qui a désigné François Fillon comme candidat de la droite :

"Nous devrons chez Les Républicains tirer les enseignements de cet échec. Et je le dis : les primaires portent une lourde responsabilité, une très lourde responsabilité dans l'effondrement des deux grands partis (LR et PS). J'ai toujours dit que le premier tour de la Présidentielle, c'est ça la primaire"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess