Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Chez LR, le président haut-viennois Guillaume Guérin salue "vrai débat d'idées" et déplore des "sifflets ridicules"

lundi 29 janvier 2018 à 11:02 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

Le conseil national de LR samedi a donné lieu à un bon débat, selon Guillaume Guérin. Sur les divisions entre Laurent Wauquiez et Valérie Pécresse, le président du parti en Haute-Vienne estime qu'il y a eu des erreurs de part et d'autre. Il était l'invité de France Bleu ce lundi matin.

Pour le président de LR en Haute-Vienne, le paysage politique est en train de se recomposer, et la droite n'est pas si mal. (archives)
Pour le président de LR en Haute-Vienne, le paysage politique est en train de se recomposer, et la droite n'est pas si mal. (archives) © Radio France - Nathalie Col

Limoges, France

Après le conseil national plutôt houleux de LR samedi, Guillaume Guérin, président du parti "les Républicains" en Haute-Vienne, était sur France Bleu Limousin à 8h15 pour répondre aux questions d'Alain Ginestet. Il s'est montré plutôt satisfait de la situation de la droite.

Des erreurs de part et d'autre...

Pour Guillaume Guérin, la présidence Wauquiez part plutôt bien, malgré le climat tendu observé ce week-end, notamment lors de l'arrivée de Valérie Pécresse. "Il y a eu un vrai débat d'idées, avec plus d'une heure et demi de prise de parole, ce qui est bon signe", note le président de LR en Haute-Vienne. Et quant aux sifflets "ils sont ridicules, qu'ils soient adressés à Valérie Pécresse ou à n'importe quel cadre du mouvement !". Le 1er adjoint au maire de Limoges relève "des erreurs de part et d'autres", notamment le fait pour la présidente de la région Ile-de-France d'arriver en retard en se faisant acclamer.

Concernant l'état de forme de son parti, il reconnaît qu'il n'est pas au mieux, quelques mois après avoir perdu une présidentielle et des législatives pourtant acquises d'avance, mais appelle à observer de près les résultats des deux législatives partielles qui se déroulaient ce dimanche : "avec des taux de participation tout à fait honnêtes, les candidats Les Républicains figurent en première ou en seconde position,  très loin devant les autres formations politiques, et le PS souffre beaucoup plus !". Et d'appeler à ce "que l'on se calme, et que l'on regarde le paysage se recomposer... "

Ecoutez l'interview en intégralité ici.