Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Christelle Dubos, secrétaire d'Etat au ministère de la santé : "On a tiré les conséquences de la canicule de 2003"

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Invitée de l'émission 'Vendredi Politique' sur France Bleu Gironde ce vendredi, la secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé a fait le point sur l'épisode caniculaire qui touche le pays.

Christelle Dubos dans le studio de France Bleu Gironde.
Christelle Dubos dans le studio de France Bleu Gironde. © Radio France - Aurélie Bambuck

Alors que quatre départements du sud-est ont été placés en vigilance rouge à la canicule pour ce vendredi, une première dans l'histoire de Météo-France, Christelle Dubos, la secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, a fait le point sur la situation. Elle était l'invitée de l'émission 'Vendredi Politique' sur France Bleu Gironde. 

Selon l'ancienne députée de la Gironde, cette canicule est très particulière car elle est arrivée plus tôt que d'habitude. "Au mois de juin, les élèves sont encore en cours ou en examen. Les salariés qui travaillent en extérieur ne sont pas en vacances comme lors d'autres pics de chaleur en été. Et le taux d'humidité important rend la chaleur inconfortable. On y ajoute des nuits en juin qui sont plus courtes donc le corps se repose moins"

Un bilan tiré tous les ans

Le gouvernement est mobilisé sur cet épisode caniculaire afin de passer des messages de prévention. Conséquence notamment de la canicule de 2003. "La France en a tiré les conclusions, estime Christelle Dubos. Tous les ans, nous dressons le bilan du plan canicule. L'an passé, on s'est rendu compte qu'il y avait _beaucoup de noyades après des chocs thermiques_. On fait donc de la prévention sur cette question notamment auprès des enfants. On a vu d'ailleurs que, parmi les décès de ces derniers jours, il y a encore eu des chocs thermiques provoquant des noyades".

Réécoutez l'intégralité de 'Vendredi Politique' :

Christelle Dubos invitée de 'Vendredi Politique'

Choix de la station

À venir dansDanssecondess