Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 à Metz : Christian Bemer, candidat surprise

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Il est le dixième candidat à se lancer dans l'aventure pour tenter de devenir, en mars prochain, maire de Metz. Christian Bemer s'est déclaré candidat ce samedi, sans le moindre parti, pour "rendre Metz aux Messins".

Christian Bemer a 58 ans. Il est actuellement chef d'entreprise dans l'immobilier commercial.
Christian Bemer a 58 ans. Il est actuellement chef d'entreprise dans l'immobilier commercial. © Radio France - Arthur Blanc

Metz, France

Il n'était pas forcément attendu à la table des candidats à la mairie de Metz, mais il se lance quand même. Christian Bemer, 58 ans, chef d'entreprise dans l'immobilier commercial, a annoncé ce samedi qu'il briguera le fauteuil de maire lors des prochaines élections municipales en mars prochain. Avec un programme "anti-système", il clame vouloir mettre de côté la classe politique qu'il dénonce.

Rendre Metz aux Messins

Christian Bemer s'autoproclame candidat du peuple de Metz sur son affiche de campagne. "Je suis un candidat non-élu, je ne suis pas responsable du désastre de la ville de Metz. Le seul parti politique que je représente, c'est Metz. Les élus ne sont que les représentants du peuple. Il n'est pas nécessaire d'avoir de l'expérience politique pour participer, ce serait nier le droit des citoyens à la démocratie", explique-t-il. Christian Bemer se présente en effet sans étiquette politique, pas même celle de Jean-Louis Masson, sénateur de Metz, alors que le candidat Bemer s'est largement attaqué à François Grosdidier, candidat LR à la mairie de Metz. "Je refuse ce procès en sorcellerie", lâche-t-il.

Cependant, Christian Bemer a toutefois connu le milieu politique dans sa jeunesse. Il a été engagé au RPR dans sa jeunesse et a notamment été assistant parlementaire de Jean-Marie Demange, alors député de Thionville. Mais cela est de l'histoire ancienne. "Je n'ai pas gagné ma vie grâce à la politique", se justifie-t-il.

Un programme sécuritaire

Parmi les priorités du programme "chiffré" de Christian Bemer : la sécurité. Il compte notamment doubler les effectifs de la police municipale et tripler le nombre de caméras de vidéosurveillance à Metz. "Tolérance zéro pour les délinquants et les voyous", clame-t-il dans son programme. 

L'un des autres axes sur lesquels Christian Bemer compte s'appuyer concerne les parkings. Ceux-ci deviendront gratuits pour tous les résidents messins. Une manière, selon le candidat, de relancer le dynamisme des commerces du centre-ville. Christian Bemer souhaite également rendre les transports en commun gratuits pour tous les habitants de la ville.

Enfin, clin d'oeil au mouvement des gilets jaunes ? Christian Bemer souhaite instaurer le RIC : le référendum d'initiative communale. "Il y en aura deux dès mon élection : le peuple va décider de rejeter ou non le projet de transports et parkings gratuits, et le second concernera les bus Mettis et si les citoyens veulent que l'on remplace progressivement les 27 bus au fioul de la ville."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu