Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Christian Eckert porte un regard "écoeuré" sur la campagne présidentielle

vendredi 3 mars 2017 à 9:07 Par Emilie Briffod, France Bleu Provence

Le secrétaire d'état en charge du budget et des comptes publics est à Marseille ce vendredi pour expliquer aux contribuables la réforme du prélèvement à la source. A 7h50 ce vendredi, il était notre invité et il a donné son sentiment sur la campagne pour la présidentielle.

Déjà "des dizaines de millions d'euros" ont été alloués à cette réforme dans le budget 2017 selon Christian Eckert
Déjà "des dizaines de millions d'euros" ont été alloués à cette réforme dans le budget 2017 selon Christian Eckert © Radio France - Benjamin Glaise

Marseille, France

Invité de France bleu Provence ce vendredi, Christian Eckert vole au secours des juges.

Le secrétaire d'état en charge du budget et des comptes publics, en visite à Marseille, se dit "écoeuré" par le spectacle donné par les candidats à la présidentielle et notamment par les propos de François Fillon sur la justice.

" Avoir un candidat qui conteste le comportement des juges, c'est quelque chose qui me semble extrêmement dangereux pour nos institutions" a déclaré ce vendredi sur France bleu Provence

"La justice est indépendante, c'est parfois un avantage et parfois aussi un inconvénient pour ceux qui pensent qu'on peut avoir une influence sur les juges".

Christian Eckert, soutien de Benoit Hamon

"Je suis socialiste depuis plus de 35 ans. Je soutiens le candidat qui est celui de mon parti. Ce n'est pas forcement celui que j'avais choisi lors de la primaire mais il faut savoir accepter le choix démocratique et je serai parmi les soutiens de Benoit Hamon" a t il déclaré.