Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Incendie de Notre-Dame

Christian Estrosi demande à l'État de laisser les collectivités gérer leurs dépenses pour le patrimoine

-
Par , France Bleu Azur

Après avoir demandé à l'État que les dons des collectivités pour Notre-Dame de Paris soient sorties de leur augmentation de coûts de fonctionnement, limitée par Bercy, le maire de Nice va plus loin : cette mesure doit concerner toutes les dépenses pour la conservation du patrimoine.

Christian Estrosi et Édouard Philippe à Nice, le 14 juillet 2018
Christian Estrosi et Édouard Philippe à Nice, le 14 juillet 2018 © AFP - Valéry Hache

Nice, France

Cela peut sembler complexe, mais la demande de Christian Estrosi pourrait avoir un réel impact pour la gestion du budget des collectivités locales. Aujourd'hui les collectivités ne peuvent pas augmenter leurs coûts de fonctionnement de plus d'1,2% du budget d'une année sur l'autre, sous peine d'importantes amendes imposées par Bercy. Mercredi, le maire de Nice demandait sur CNews que les dons des collectivités en faveur de Notre-Dame de Paris ne soient pas compris dans le calcul de l'augmentation des frais de fonctionnement des entités locales.

Ce jeudi, Christian Estrosi va plus loin : "J'ai eu Édouard Philippe au téléphone hier soir. Cela pourrait aider les collectivités dans leurs arbitrages budgétaires à mobiliser les sommes nécessaires pour l'entretien et la restauration de leur patrimoine. Il ne faut pas compter dans les 1,2% de limite d'augmentation de nos charges de fonctionnement annuelles toute la part qui incombe à l'effort que nous réalisons sur l'entretien et la réalisation de notre patrimoine."

En d'autres termes, les collectivités locales auraient financièrement les mains libres pour entretenir leur patrimoine. Selon le maire de Nice, le Premier ministre se serait montré "extrêmement réceptif" à cette proposition : "Il se pourrait que nous ayons dans les jour qui viennent peut-être une annonce importante de sa part, et je serai heureux que cette proposition soit partie de Nice."

Christian Estrosi s'exprimait en marge de la présentation au grand public de l'œuvre restaurée de Louis Brea, "La Crucifixion", au musée Masséna de Nice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu