Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Christian Gatard, le maire PS de Chambray-les-Tours, s'engage pour Emmanuel Macron

mardi 7 mars 2017 à 8:30 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Comme le sénateur socialiste de Montlouis-sur-Loire Jean-Jacques Filleul, il va voter pour Emmanuel Macron. Un vote utile affirme Christian Gatard, qui redoute un duel Fillon/Le Pen.

Christian Gatard
Christian Gatard - Twitter

Christian Gatard, après s'être posé énormément de questions, a donc tranché. Le maire de Chambray-les-Tours, qui a soutenu Manuel Valls pendant la campagne des primaires a donc décidé de soutenir et de parrainer Emmanuel Macron pour la présidentielle, après la lecture de son programme.

Je me retrouve dans les valeurs d'Emmanuel Macron : réformiste, progressiste, humaniste

Emmanuel Gatard, qui estime qu'on vit une période folle, ne veut pas d'un deuxième tour Le Pen - Fillon. Il ne se reconnait pas dans la ligne défendue par Benoit Hamon, qui selon lui n'est pas la ligne du PS.

Ce n'est pas forcément un vote d'adhésion, c'est un vote utile

Avec tous les ralliements d'anciens socialistes à Emmanuel Macron, il y a un rique de fracture du PS reconnait Christian Gatard. Reste à savoir si d'autres élus tourangeaux vont franchir le pas : Jean-Marie Beffara, député du Lochois, Christian Guyon, le maire d'Ambois, Marisol Touraine ?

La décision du maire de Chambray-les-Tours a été difficile, car on ne quitte pas sa famille comme ça. Cependant, il n'a pas renouvelé son adhésion au PS en 2017. Je me suis fait agressé physiquement par un cadre du bureau du PS. Il était mécontent d'être coincé dans des bouchons. Il m'a menacé par écrit. J'ai porté plainte. La commission des conflits du PS n'a pas souhaité sanctionner cet homme.