Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Christophe Castaner à Limoges ce vendredi pour soutenir les forces de l'ordre

vendredi 1 mars 2019 à 13:16 Par Françoise Ravanne et Germain Treille, France Bleu Limousin

Christophe Castaner, le ministre de l’intérieur a passé une partie de la journée de ce vendredi à Limoges. Le ministre de l'intérieur est venu soutenir les forces de police et de gendarmerie, faire quelques annonces. Il a aussi tenu un discours très sécuritaire.

Le ministre de l'intérieur visite le centre logistique de la police et de la gendarmerie à Limoges
Le ministre de l'intérieur visite le centre logistique de la police et de la gendarmerie à Limoges © Radio France - Germain Treille

Limoges, France

Le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, est arrivé aux alentours de 10 heures ce vendredi matin à Limoges où il a été accueilli par le préfet de la Haute-Vienne et de nombreux élus locaux. Le ministre a annoncé que le décret autorisant les polices municipales à s'équiper de caméras piétons était publié. Et le maire de Limoges Emile Roger Lombertie a affirmé qu'une réflexion serait lancée pour les 70 policiers municipaux de la ville.

Christophe Castaner a aussi visité le centre logistique de toutes les forces intérieures : la police nationale, la gendarmerie mais aussi des pompiers.

Un discours très sécuritaire 

Le ministre de l’intérieur n'a pas mâché ses mots à la veille du seizième acte des gilets jaunes. "Chaque brute... chaque fauteur de troubles sera puni" a t-il affirmé. "Les forces de sécurité intérieures doivent être respectées sur chaque m2" ajoute encore Christophe Castaner.

Quand le premier flic de France fait de l'humour

Christophe Castaner a tenu aussi à rendre hommage à Gérard Vandenbroucke, le président de Limoges Métropole décédé deux semaines plus tôt. "Le Limousin a perdu un grand défenseur de l’intérêt général" a déclaré le ministre.