Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Christophe Castaner saisit la justice au sujet de l'ex élue En Marche Agnès Cerighelli

-
Par , France Bleu Paris

Christophe Castaner va saisir la justice après un tweet d'Agnès Cerighelli, ex élue LREM de Saint-Germain-En-Laye. Elle y attaque notamment Rachida Dati sur ses origines arabes.

L'ex élue LREM est accusée de racisme et d'homophobie.
L'ex élue LREM est accusée de racisme et d'homophobie. © Maxppp - Maxime FIESCHI

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner va saisir la justice, au sujet d'un tweet de l'ex élue LREM de Saint-Germain-En-Laye, Agnès Cerighelli. 

Jugée pour "injure publique en raison de l'orientation sexuelle"

Dans un tweet publiée ce dimanche, Agnès Cerighelli attaque violemment Rachida Dati, candidate LR à Paris, et Samia Ghali, candidate PS à Marseille. "Vouloir que Paris et Marseille soient dirigées par des maghrébines de confession musulmane, c'est trahir la France", écrit A. Cerighelli. 

Des propos inacceptables pour Christophe Castaner qui annonce qu'il "signale ces publications au procureur de la République, pour provocation à la haine". 

L'ex élue LREM a par ailleurs rendez-vous avec la justice ce lundi. Elle doit être jugée pour pour "injure publique en raison de l'orientation sexuelle" et "provocation publique à la haine ou à la violence en raison de l'orientation sexuelle", après avoir diffusé trois tweets en mars 2019 qui s'en prenaient au "lobby LGBT", qualifié par l'élue de "secte" aux "méthodes dangereuses", d'"infâme et pervers"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu