Politique

Christophe Léonard, député PS frondeur, ne votera pas la motion de censure

Par Renaud Biondi-Maugey, France Bleu Champagne-Ardenne jeudi 19 février 2015 à 10:33

Christophe Léonard

Le gouvernement de Manuel Valls affronte aujourd'hui une motion de censure à l'Assemblée nationale, déposée par l'opposition. Les députés socialistes frondeurs, dont le député des Ardennes Christophe Léonard, n'ont pas l'intention de voter cette motion de censure.

C'est la conséquence de l'utilisation, par Manuel Valls, de l'article 49-3 de la constitution pour faire passer sans vote le projet de loi Macron à l'Assemblée nationale : les députés de l'opposition (UMP et UDI) ont déposé une motion de censure contre le gouvernement. Elle sera examinée cette après-midi à l'Assemblée nationale.

Si cette motion est rejetée, le projet de loi Macron sera automatiquement adopté. Si en revanche la motion passe, cela entraînera le rejet du projet de loi et la démission de Manuel Valls et de son gouvernement. Mais cette dernière hypothèse a très peu de chance de se produire, parce que seuls les députés de l'opposition de droite et ceux du Front de gauche ont l'intention de voter la motion. Les députés socialistes frondeurs, qui s'opposent parfois au gouvernement, ont annoncé qu'ils ne soutiendraient pas cette motion. C'est le cas du député PS des Ardennes Christophe Léonard. Invité de France Bleu Champagne-Ardenne à 8h10, il a lié son avenir au sein du PS aux décisions que prendra le congrès du parti au mois de juin.  

Christophe Léonard, député PS des Ardennes