Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Cinq communes de plus : l'Eurométropole de Strasbourg s'agrandit

lundi 2 janvier 2017 à 21:07 Par Olivia Cohen et Olivier Vogel, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

L'Eurométropole s'agrandit au 1er janvier 2017. De 28 communes, elle passe à 33 communes avec l'arrivée d'Achenheim, Breuschwickersheim, Hangenbieten, Kolbsheim et Osthoffen. L'Eurométropole de Strasbourg frôle désormais les 500.000 habitants, des habitants qui ne verront pas de différence notable.

Depuis le 1er janvier, l'Eurométropole compte 33 communes, cinq se sont rajoutées : Achenheim, Breuschwickersheim, Hangenbieten, Kolbsheim et Osthoffen.
Depuis le 1er janvier, l'Eurométropole compte 33 communes, cinq se sont rajoutées : Achenheim, Breuschwickersheim, Hangenbieten, Kolbsheim et Osthoffen. © Radio France - Olivier Vogel

Strasbourg, France

Depuis ce dimanche 1er janvier, cinq nouvelles communes ont rejoint l'Eurométropole de Strasbourg, qui compte désormais trente-trois communes.

Les cinq communes se situent à l'Ouest de l'Eurométropole de Strasbourg - Radio France
Les cinq communes se situent à l'Ouest de l'Eurométropole de Strasbourg © Radio France -

Dans le cadre de la loi NOTRe (qui fixe la population minimale des com com à 15.000 habitants), les cinq villages qui formaient la communauté de communes des Châteaux, à l'Ouest de la capitale alsacienne, font désormais partie de l'Eurométropole de Strasbourg. Les villages en question sont : Achenheim, Breuschwickersheim, Hangenbieten, Kolbsheim et Osthoffen.

Ces cinq communes totalisent en effet 6.500 habitants, soit la moitié requise pour pouvoir former une com com. L'Eurométropole de Strasbourg compte désormais 480.000 habitants, ce qui représente 45% de la population du Bas-Rhin.

Des impôts locaux qui baissent et le périscolaire qui augmente

Sur place, cette fusion n'a pas suscité d'opposition particulière et ne devrait pas provoquer de révolution. La bonne nouvelle, c'est que les impôts locaux devraient légèrement diminuer. Le revers de la médaille, c'est que les tarifs du périscolaire pourraient grimper. André BIETH, le maire d'Hangenbieten et ex-président de l'ex-com com :

A priori, il y aura une majorité de 'plus', par rapport aux 'moins'. D'après les simulations de calcul, les gens paieront un peu moins d'impôts. Pour le périscolaire, il faut voir ce qui pourra être pris en charge.

Ce jeudi 5 janvier, le maire d'Hangenbieten et ses collègues des quatre autres communes avoisinantes s'installeront dans l'hémicycle strasbourgeois de l'Eurométropole pour leur tout premier conseil.

A LIRE EN + : Grand Est : nous vivons de plus en plus dans les grandes villes