Politique

Cinq militants nationalistes en grève de la faim

Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM dimanche 16 octobre 2016 à 19:29

La situation des prisonniers corses au coeur d'une nouvelle manifestation à Bastia
La situation des prisonniers corses au coeur d'une nouvelle manifestation à Bastia © Radio France - Alexandre Sanguinetti

Cinq militants de la Ghjuventu Indipendentista ont entamé, dimanche 16 octobre, une grève de la faim.

Les cinq militants nationalistes qui ont entamé leur action ce dimanche dénoncent le verdict de la cour d’assises spéciale de Paris à l’encontre de trois de leurs camarades. Ils réclament également l'amnistie pour les prisonniers dits "politiques". Les militants se sont installés dans la chapelle Sainte-Croix à Corte. "Nous voulons montrer par cette grève illimitée notre détermination et maintenir la mobilisation en faveur des prisonniers. Nous voulons montrer que la manifestation de samedi à Bastia n'y a pas mis un terme", a déclaré Paul Salort, le président de la Ghjuventu Indipendentista, lui même en grève de la faim.

Paul Salort, président de la GI

Après avoir reçu l'autorisation du prêtre de se réunir dans la chapelle, les cinq jeunes gens ont reçu dimanche matin la visite "à titre privé" du maire de Corte, Antoine Sindali, et de l'abbé Christophe Boccheciampe qui ont déclaré être venus lancer "un appel au dialogue et la paix".

La chancellerie a annoncé ce week-end que leur rapprochement à Borgu devrait être effectif dans les jours à venir... Une avancée insuffisante pour les grévistes de la faim, dont Paul Salort, le président de la GI.

Paul Salort, président de la GI

Partager sur :