Politique

Clash à la communauté d'agglomération de Bastia

Par Patrick Rossi et Hélène Battini, France Bleu RCFM et France Bleu vendredi 22 janvier 2016 à 15:38

François Tatti seul à la tribune lors de la réunion de la CAB
François Tatti seul à la tribune lors de la réunion de la CAB © Radio France - Hélène Battini

Rien ne va plus à la communauté d'agglomération de Bastia. La réunion du vendredi 22 janvier s'est achevée prématurément. Quatre maires et trente deux conseillers communautaires ont claqué la porte.

Nouvelle crise à la communauté d'agglomération de Bastia (Cab). A l'occasion de la réunion programmée ce vendredi matin,  les quatre maires présents ont, à nouveau, demandé la démission du président de la Cab, François Tatti. Ils ont par la suite quitté la salle des délibérations, accompagnés par une grande majorité des 32 conseillers communautaires. Ne sont restés dans cette même salle que les deux élus du MCD (Mouvement Corse Démocrate, présidé par François Tatti) ainsi que Jean Zuccarelli et Francis Riolacci. Ce dernier n'a pas manqué de dénoncer haut et fort "une situation politique issue d'alliances contre nature".

Attentif aux propos tenus par Francis Riolacci, François Tatti, le président de la communauté d'agglomération de Bastia, n'a pas manqué de lui répondre, n'épargnant pas non plus, au passage, les élus qui venaient de claquer la porte du conseil communautaire.

La réaction de François Tatti après le clash survenu à la CAB

Les maires et les conseillers contestataires avaient quitté la salle après avoir demandé à nouveau la démission du président François Tatti. Pierre Savelli, le maire de Bastia, évoque le respect nécessaire de la démocratie.   

Pierre Savelli, le maire de Bastia, demande la démission de François Tatti

Michel Rossi, le maire de Ville di Petrabugnu, et Pierre Savelli, le maire de Bastia, sont ensuite allés à la préfecture de Haute Corse exposer la situation au représentant de l'Etat. Mais pour l'instant, la situation est bloquée.  

Michel Rossi est allé exposer la situation au préfet de Haute Corse

N'ayant pu valider les délibérations prévues à l'ordre du jour, François Tatti a donc convoqué un nouveau conseil communautaire vendredi 29 janvier.